Infarctus : les symptômes que les femmes ne doivent pas prendre à la légère

© Adobe Stock

Les symptômes d’un infarctus sont souvent moins visibles chez une femme que chez un homme ; ils sont même parfois absents. Il est donc essentiel de savoir prêter attention à certains facteurs de risques tels que des problèmes cardiaques ou la présence de trop de cholestérol dans le sang.

PUB

Prêter attention aux problèmes cardiaques

Plusieurs problèmes cardiaques doivent retenir l’attention, et peuvent faire craindre la survenue d’un infarctus à plus ou moins long terme. Ainsi, un essoufflement soudain et inexpliqué peut être dû à un problème de cœur. Ce symptôme s’accompagne généralement d’une grande fatigue et d’angoisse. La douleur thoracique qui serre en étau est souvent moins marquée que chez l’homme, mais elle peut elle aussi irradier dans la mâchoire, le dos et/ou le bras gauche. Ces douleurs, si elles persistent plus de 30 minutes, doivent amener à contacter le service des urgences.

PUB
PUB

Douleurs d’estomac traduisant des problèmes cardiaques

Des douleurs digestives, hoquets et renvois, de même que des nausées accompagnées de sueurs peuvent être dus à un problème cardiaque. L’apparition de ces symptômes doit amener à consulter, a fortiori en cas de facteurs de risques cardio-vasculaires associés. Ces éléments ne doivent pas être négligés, car il est fréquent que l’infarctus proprement dit soit asymptomatique, surtout chez la femme diabétique. Par ailleurs, suite à un infarctus, il est essentiel de reprendre progressivement la pratique d’exercices physiques pour entraîner le myocarde (muscle du cœur) et limiter ainsi les risques de récidives.

Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 04 Septembre 2018 : 09h00
La rédaction vous recommande sur Amazon :