Les règles : période à risque pour l'infarctus

Une étude tend à montrer que les règles constituent une période à risque pour l'infarctus du myocarde. Il s'agit d'une des toutes premières explorations des effets du cycle hormonal sur le risque d'accident cardiaque chez les femmes jeunes.

Cette étude a été réalisée à partir de 28 femmes hospitalisées pour infarctus du myocarde ou douleur thoracique sévère. Elles avaient toutes des facteurs de risques comme une hypertension, une dyslipidémie, un tabagisme, etc. Pour la majorité des femmes (20 sur 28, soit 71%), le moment de survenue de l'accident se situait dans les cinq jours suivant le premier jour des règles, période pendant laquelle le taux des oestrogènes est le plus bas du cycle.

Il s'agit ici d'une des premières phases d'exploration des effets du cycle menstruel sur le risque d'accident cardiaque chez la femme jeune. Cette étude montre que le cycle menstruel, et plus précisément la période des menstruations, pourrait être considéré comme un facteur de risque. En revanche, il n'est aujourd'hui pas possible d'étendre ces résultats à la femme ménopausée car des facteurs, autre que la carence en oestrogène, sont certainement impliqués.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Communication Dr Bettina Hamelin et Dr Hiroaki Kawano, Kumamoto City, 2000.