Infarctus : les symptômes que les femmes ne doivent pas prendre à la légère
Sommaire

Infarctus au féminin : méfiez-vous de ces 3 symptômes atypiques

Infarctus au féminin : méfiez-vous de ces 3 symptômes atypiques© Istock

Lors de sa campagne réalisée en 2016, la Fédération Française de Cardiologie tirait la sonnette d’alarme : près de la moitié des femmes de moins de 60 ans, victimes d’un infarctus du myocarde, n’ont pas ressenti de symptômes classiques

En effet, la douleur thoracique est généralement moins fréquente. Et si les patientes ont parfois perçu ce signe avant-coureur, elles ont tendance à le lier au stress ou à la fatigue, et non à une possible crise cardiaque. Cette méconnaissance retarde souvent la détection de l’urgence médicale ainsi que sa prise en charge.

Les professionnels de santé ont par ailleurs repérer 3 signes atypiques prépondérants chez les femmes qui souffrent d’un infarctus du myocarde. Les patientes rapportent ressentir :

  • une sensation d’épuisement ou une grande fatigue persistante
  • un essoufflement à l’effort parfois même au repos : “ces difficultés à respirer d'apparition brutale, associées à une forte fatigue persistante, peuvent évoquer de l’angoisse et orienter le diagnostic à tort vers une anxiété ou une dépression…” met en garde la fédération de cardiologie ;
  • des nausées qui ne sont pas soulagées par des traitements.

Pour assurer le bon rétablissement de la victime d’une crise cardiaque, il est nécessaire d’intervenir dans les trois heures. Or une étude publiée dans la revue Canadian Medical Association Journal en 2014, révélait que les délais de prise en charge étaient plus longs pour les femmes. Par exemple, le laps de temps entre la plainte et le diagnostic via un électrocardiogramme (ECG) - qui devrait être de moins de dix minutes aux urgences - n’est tenu que pour 29% d’entre elles contre 38% chez les hommes. Ainsi ces messieurs passaient en moyenne l’ECG en 15 minutes et les patientes en 21 minutes. Il est donc primordial d’agir vite, et ne pas repousser l’appel des secours.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Cœur de femmes : aujourd'hui les femmes sont moins protégées que les hommes, Fédération Française de Cardiologie, 2020.
La rédaction vous recommande sur Amazon :