Votre patron vous rend-il cardiaque ?

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 08 Décembre 2008 : 01h00
Les compétences des salariés sont très sérieusement surveillées et analysées. Mais il faudrait en faire autant avec celles du patron. Tout supérieur hiérarchique se doit d'être un bon manager. A défaut, la santé de ses subordonnés baisse dangereusement, avec notamment une forte hausse des accidents cardiaques...
PUB

Plus votre patron est mauvais manager, plus votre risque d'accident cardiaque est élevé

Cette démonstration a été faite à partir de 3.200 Suédois travaillant à Stockholm, âgés en moyenne de 42 ans, sans antécédent cardiaque connu et suivis durant une dizaine d'années.

On leur a demandé de noter les qualités et comportements de leurs supérieurs hiérarchiques selon une dizaine de critères : considération du subordonné, implication, adaptation, délivrance d'informations suffisantes, énoncés d'objectifs clairs et évolutifs, dialogue, degré de liberté d'organisation, etc. (L'échelle du comportement managérial qui a été utilisée est indiquée ci-dessous.)

Durant l'étude, 74 événements cardiaques ont été enregistrés : infarctus du myocarde, angor instable, cardiopathie, mort subite.

La survenue de ces événements a été croisée par la note attribuée par les salariés à leur supérieur. Il s'avère qu'avec un patron incompétent, les subordonnés voient leur risque d'accident cardiaque augmenter de 24% en l'espace d'un an. Selon l'âge des employés et le nombre d'années passées dans un même environnement professionnel stressant, le risque d'accident augmente jusqu'à 39%.

Autrement dit, le risque d'évènements cardiaques peut être prédit en fonction des comportements du manager. Meilleures sont les qualités du patron, meilleure est la santé des salariés.

Les quatre qualités les plus importantes sont : délivrer une information suffisante, laisser une prise active sur la tâche, expliquer les buts à atteindre et être capable de réaliser des changements. Tout manager se doit d'en tenir compte !

PUB
PUB

Comment a-t-on évalué les managers ?

Les salariés suédois ont évalué leur manager sur les critères ci-dessous. Pour chaque affirmation, le salarié devait indiquer si elle survenait souvent, parfois ou jamais.Des questions à vous poser vous aussi régulièrement pour préserver votre coeur ..
L'échelle du comportement managérial

(Non jamais = 1; non, parfois = 2 ; oui, parfois = 3; oui, souvent= 4)

1) Mon supérieur me donne les informations dont j'ai besoin.

2) Mon supérieur est entreprenant pour faire bouger les choses

3) Mon supérieur m'explique les buts et objectifs à atteindre et les étapes intermédiaires pour réaliser mon travail de telle manière que je comprenne la part qui m'est dévolue.

4) J'ai une image claire de ce que mon supérieur pense de moi.

5) Mon supérieur montre qu'il est attentif à ce qui se passe pour moi et à mon confort dans mon travail.

6) Je dispose de suffisamment de pouvoir pour exercer mes responsabilités.

7) Mon supérieur prend le temps de s'impliquer dans les développements professionnels de ses subordonnés.

8) Mon supérieur m'encourage à organiser mon emploi du temps à ma convenance.

9) Je suis félicité par mon supérieur si j'ai réalisé un bon travail.

10) Je suis critiqué par mon supérieur si j'ai fait quelque chose qui ne convient pas.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 08 Décembre 2008 : 01h00
Source : Nyberg A. et coll., Occup. Environ. Med., novembre 2008, édition en ligne.
PUB
PUB
A lire aussi
Harcèlement au travail : 1 salarié sur 6 en serait victime...Publié le 20/04/2012 - 08h44

En France, un salarié sur six rapporte être actuellement, dans le cadre de son travail, la cible de comportements hostiles, comportements méprisants, atteintes dégradantes ou non-reconnaissance du travail (1).En d’autres termes, un salarié sur six serait victime de harcèlement au...

Alcool et drogue : un handicap en entreprisePublié le 03/07/2006 - 00h00

Selon deux enquêtes réalisées par BVA pour le compte de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé, l'alcool constitue un risque au travail selon 63% des directeurs de ressources humaines (DRH). Tabac et cannabis sont également en cause.

Accidents mortels du travail, en hausse de 6,5% !Publié le 23/07/2001 - 00h00

L'année 2000 s'est accompagnée d'une hausse des accidents mortels du travail alors que le nombre total d'accidents du travail est resté similaire à celui de l'année précédente. Par ailleurs, les accidents avec « arrêt de travail » n'ont progressé que de 2,8% par rapport à 1999, alors...

Activité physique en entreprise : terminée, la sédentarité du Travailleur !Publié le 26/09/2016 - 09h32

Nous vivons la moitié de notre temps éveillé au travail. Si certains métiers procurent aux travailleurs la juste dose d’activité physique quotidienne nécessaire à leur santé  - extraction et transformation des matières premières, manutention, usinages, métiers physiques, effortscorporels divers… - il faut bien reconnaître que les métiers du secteur tertiaire, ceux des entreprises de services, qui se satisfont d’un bureau, d’une chaise, d’un ordinateur et d’un téléphone pour l’accomplissement des tâches requises, n’offrent à leurs actifs que la...

Plus d'articles