Il n'est pas normal de mal dormir

Le sommeil est un déterminant de l'état de santé et un indicateur de la qualité de vie. Parce qu'il n'est pas normal de mal dormir et qu'un Français sur trois présente des troubles du sommeil, le Ministère de la Santé a mis en place un programme d'actions. Et vous, souffrez-vous de somnolence ? Faites le test et parlez-en avec votre médecin.

PUB

Le sommeil détermine l'état de santé

Le sommeil est une fonction déterminante pour le bon fonctionnement de l'organisme physique et psychique. Mais les troubles du sommeil jouent également un rôle important dans la survenue de certaines maladies ou leur aggravation, comme des complications cardiovasculaires (hypertension artérielle par exemple), psychiatriques, neurologiques et respiratoires. De plus, les liens entre obésité et troubles du sommeil sont désormais clairement démontrés.

PUB
PUB

A dette de sommeil, risque d'accident accru

Parallèlement, toute perturbation qui se traduit par une dette de sommeil constitue un risque élevé d'accident domestique, de la route et du travail. La somnolence est devenue la première cause d'accident de la route. On estime qu'un quart des accidents mortels sur autoroute est lié à la somnolence.

En effet, toutes les pathologies du sommeil ont les mêmes conséquences. Insomnie, syndrome des jambes sans repos, apnées du sommeil et hypersomnie induisent tous une augmentation de la somnolence diurne. Or, le manque de vigilance durant la journée augmente le risque d'accident lors de toutes les activités : au volant, au travail, à la maison...

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 05 Février 2007 : 01h00
Mis à jour le Lundi 18 Janvier 2016 : 17h34
Source : Dossier de presse du Ministère de la Santé, janvier 2007 ; "Passeport du sommeil", Institut du sommeil et de la vigilance, janvier 2007.