Herpès oculaire : attention aux séquelles

Publié le 09 Janvier 2019 par La Rédaction E-Santé
L’herpès oculaire est une affection de l’œil assez fréquente. Toutefois, elle ne doit pas être prise à la légère. En effet, en l’absence de traitement, un herpès de l’œil peut parfois conduire à la cécité en raison des complications sérieuses qui peuvent survenir. On fait le point sur cette atteinte à la santé des yeux.
PUB
© Istock

Herpès oculaire : une affection virale assez fréquente

L’œil étant un organe particulièrement fragile, toute infection localisée à son niveau doit impérativement faire l’objet d’une attention accrue pour éviter tout risque de complication. Le virus mis en cause dans un cas d’herpès oculaire est le même que celui responsable de l’herpès labial ou encore de l’herpès génital. Il s’agit du HSV, Herpès simplex virus. Une des grandes caractéristiques de ce virus est son haut niveau de contagion. La contamination peut se produire très rapidement chez quelqu’un qui souffre par exemple d’herpès labial, et qui se frotte les yeux après avoir été en contact direct avec la lésion au niveau des lèvres. La contamination se fait donc par contact direct. On estime aujourd’hui à environ 60 000 le nombre de cas d’herpès de l’œil chaque année dans l’Hexagone. Bien heureusement, ces cas ne concernent qu’un seul œil dans la très grande majorité des cas. L’herpès bilatéral est particulièrement rare.

PUB

Herpès de l’œil : des premiers symptômes semblables à ceux d’une conjonctivite

Si vous avez l’œil irrité, des rougeurs, une sensation de corps étranger dans l’œil, une sécheresse oculaire ou encore la paupière gonflée, soyez vigilant(e). En effet, un herpès oculaire peut être d’abord confondu avec une conjonctivite, car il ne présente pas vraiment de signes spécifiques. Il peut aussi arriver que des petits boutons apparaissent autour de l’œil concerné. En revanche, si les manifestations évoluent vers de réelles douleurs oculaires et des troubles de la vision, le tout accompagné de photophobie (grande sensibilité à la lumière qui peut aller jusqu’à l’intolérance de cette dernière), il est impératif de consulter votre médecin traitant ou votre ophtalmologiste. Seul lui est en mesure de poser un diagnostic sur un éventuel herpès oculaire ou une de ses principales complications : la kératite herpétique.

PUB

Herpès oculaire : de possibles complications aux séquelles sérieuses

La kératite herpétique signifie en réalité que l’herpès a progressé pour finalement aller s’installer au niveau de la cornée, c’est-à-dire la fine membrane entourant l’œil. Elle constitue la principale complication possible de l’herpès de l’œil et peut-être s’avérer particulièrement préoccupante. Une prise en charge médicale doit se faire en urgence, car la kératite peut aboutir à la cécité dans les cas les plus sévères. Toutes les personnes souffrant régulièrement d’herpès labial en particulier doivent prêter une attention particulière à leurs symptômes en cas de début d’atteintes oculaires qui ressembleraient à une éventuelle conjonctivite. Une autre complication relativement fréquente en cas d’herpès labial est la récidive. Des mesures d’hygiène scrupuleuse restent le meilleur moyen de prévention en cas de récidive. Un traitement antiviral existe, et permet également de prévenir tout risque de complication.

Source : Herpès oculaire, Syndicat National des Ophtalmologistes de France