Feu vert pour le néo-végétarisme ?
Sommaire

Six types de végétarisme... comment s'y retrouver ?

  • Le végétalien bannit l'ensemble des produits animaux et leurs dérivés.
  • L'ovolactovégétarien est la forme la plus classique de végétarisme. Il exclut tous les produits animaux (viandes ou poissons), mais autorise les produits d'origine animale (oeufs et produits laitiers).
  • Le lactovégétarien interdit les produits animaux, exceptés les produits laitiers.
  • L'ovovégétarien proscrit les produits animaux et laitiers, mais autorise les oeufs.
  • Le pesco-végétarien consiste à ne pas manger de viande. Poisson et produits d'origine animale restent autorisés.
  • Le néo-végétarisme est une forme récente, assouplie. Viandes et poissons restent consommables, mais en quantités limitées.

Questions au Dr Laurent Chevallier*

Quels sont les plus du néovégétarisme ?

Dr Chevallier : Les néo-végétariens évitent les carences les plus courantes. Ils consomment par ailleurs des poissons, riches en oméga-3 (des graisses bonnes pour nos artères) et en particulier en DHA, qu'on ne trouve pas dans les huiles végétales.

Idéalement, quelle quantité de viande et de poisson devrions-nous consommer ? Dr Chevallier : À partir de 50 ans, on peut conseiller de manger trois fois par semaine 100 g de viande, et trois fois par semaine du poisson. Il faut contrecarrer la fonte musculaire liée à l'âge en fournissant au corps des protéines en quantité. Les portions de poisson (100 à 120 g) doivent être réparties en deux groupes :

  • - du poisson gras (thon, saumon, maquereau, sardine, flétan) deux fois par semaine,
  • - du poisson blanc (sole, colin, dorade, truite) une fois par semaine.Inutile d'en manger davantage.

Les produits laitiers à chaque repas - yaourts natures, petits-suisses, formage blanc et une, voire deux portions de fromage par jour -, apportent eux aussi des protéines.

À savoir : les Bleus sont particulièrement intéressants. Ils fournissent de la vitamine B9 bénéfique au coeur, aux artères et au cerveau.

Sommes-nous tous neo-végétariens ?

Dr Chevallier : Les plus de cinquante ans ont tendance à mieux manger que le reste de la population. Ils sont nombreux à adopter le néo-végétarisme, et c'est tant mieux. Mais, il en va tout autrement de leurs aînés, qui, ayant un goût prononcé pour le sucré, perdent l'appétit, s'alimentent trop peu et de manière déstructurée.

* Nutritionniste, auteur de « Votre assiette santé », éd. J'ai Lu, XX e.

Des informations complémentaires dans le numéro d'avril de «Vivre Plus» en kiosque du 21 avril au 20 mai 2005. Retrouvez également dans ce numéro, 130 pages d'idées et de conseils pratiques pour enrichir votre quotidien sur tous les domaines de la vie : santé, droit, tourisme, loisirs, vie sociale, etc. Et pour vous abonner au magazine Vivre Plus, appelez Roselyne au 01 44 84 85 02

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Vegetarien
Source : Vivre Plus n°37, mai 2005.