Extension de cils : attention aux poux !

Avoir de longs cils fait rêver beaucoup d’entre nous… et si nous ne sommes pas bien dotées par la nature, nous pouvons compter sur les extensions de cils. Mais attention ! Ces ustensiles de maquillage très à la mode peuvent être dangereux pour votre santé en favorisant l’apparition des poux de cils.
© Istock

Si vous êtes une adepte inconditionnelle des extensions de cils, vous devriez peut-être vous demander quand vous les avez entretenus pour la dernière fois... Des ophtalmologues tirent la sonnette d’alarme. Alors que la tendance des faux-cils prend de l’ampleur, le nombre de cas de poux de cils explose.

Extension de cils : tendance et habitat possible pour les Demodex

Ces acariens microscopiques, dont le nom scientifique est Demodex, peuvent provoquer des infections aux yeux. Ils sont naturellement présents sur la peau, essentiellement dans les follicules pileux du visage. Ils ne font pas de distinctions entre les vrais et faux poils. Ils peuvent ainsi prendre place sur les extensions et y rester.

Interrogée par ABC7 News, le Docteur Sairah Malik explique que cette prolifération des Demodex provient d’un manque d’hygiène. "Généralement, l'idée - lorsque vous avez des extensions de cils - est que les gens ont peur de les toucher ou de les laver, car ils craignent que leurs cils ne tombent".

Ces mauvaises habitudes entraînent ainsi une augmentation des poux de cils et des bactéries, puis par effet domino des infections aux yeux.

Par ailleurs, les Demodex peuvent se transmettre par contact. Il est donc également possible de l’attraper dans le salon pendant la pose par le biais des serviettes, des applicateurs ou encore des peignes sales. Il est donc fortement recommandé de se renseigner sur l’établissement avant de franchir la porte. 


Demodex : quels sont les risques pour la santé ?

Les Demodex se nourrissent du sébum, sécrétion fabriquée par notre corps pour protéger la peau et les cheveux. Si ces acariens de 0,15 à 0,48 mm de long deviennent trop nombreux, ils sont susceptibles de provoquer des irritations, des démangeaisons et des rougeurs. Ils peuvent entre autres être à l’origine de la blépharite. C'est-à-dire une inflammation des paupières

Par ailleurs, plusieurs études montrent que ces bestioles sont très présentes sur la peau des personnes atteintes de couperose. Ils pourraient donc jouer un rôle dans l’apparition de ce trouble cutané. Cette maladie se caractérise par des rougeurs au niveau des joues, du nez, du front. Elles se manifestent initialement par poussées, avant de devenir progressivement permanentes. 

Faux-cils : comment éviter les infections ?

La pose de faux cils représente un certain budget. Il est donc normal de craindre de perdre une extension et d’avoir pour réflexe d’éviter de les toucher. Mais des gestes simples permettent de les préserver tout en assurant une bonne hygiène à ses yeux et sa peau. 

Le docteur Sairah Malik conseille "Nous recommandons un nettoyant à base d'huile essentielle de tea tree. Tout nettoyant contenant une forme diluée de tea tree. C'est une bonne idée de l'utiliser quotidiennement".

Par ailleurs, il est préférable pour la bonne tenue des faux cils de privilégier les eaux micellaires et d’éviter les produits de soin à base de d ’huile et d’alcool. Ces produits peuvent, en effet, abîmer les extensions.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.