Quelles sont les différentes allergies oculaires ?

© getty

Les allergies oculaires sont très fréquentes au sein de la population. Difficiles à traiter car les allergènes en cause se retrouvent dans l'environnement des patients, ces derniers sont victimes de récidives à répétition. La plupart des allergies oculaires restent, toutefois, bénignes. Tour d'horizon des principales allergiesdes yeux avec le docteur Pascal Dureau, ophtalmologiste à Paris.

PUB

Nul doute, les allergies oculaires les plus fréquentes chez les adultes, comme chez les enfants, sont les conjonctivites allergiques. Pour mieux comprendre ces affections, il faut savoir qu'elles concernent la conjonctive, c'est-à-dire le blanc de l'œil.

"Les conjonctivitesallergiques présentent un aspect bien caractéristique : on observe une rougeur du blanc de l'œil. Le patient se plaint de démangeaisons oculaires et a souvent la sensation d'avoir des grains de sable dans les yeux."

"Généralement, les conjonctivites ne sont pas graves : elles se traitent grâce à des collyres antiallergiques à mettre dans les yeux", indique le docteur Pascal Dureau, ophtalmologiste à Paris.

Conjonctivite allergique : des atteintes saisonnières

Les conjonctivites allergiques sont provoquées par la présence d'allergènes dans l'environnement : poils de chats, pollen, poussières, acariens...

PUB
PUB

Lorsqu'il s'agit, par exemple, de conjonctivites saisonnières, les symptômes sont tout à fait typiques. Dès que le patient a été exposé à l'allergène, il présente une hypersensibilité avec des yeux rouges, qui démangent, des paupières gonflées et parfois un chémosis (gonflement de la conjonctive).

Ces symptômes sont rythmés par les pollens des arbres qui tombent en masse à certaines périodes de l'année.

Ils s'accompagnent souvent d'autres signes allergiques : rhinites, « rhume des foins »...

Conjonctivite perranuelle : pas de saison pour les acariens !

Les personnes qui souffrent de conjonctivites perannuelles présentent quant à elles des symptômes moins importants mais qui se répètent tout au long de l'année. Car les principaux allergènes en cause sont la poussière et les acariens que l'on retrouve dans les maisons.

Un autre type de conjonctivites – plus rare – est également d'origine allergique : les conjonctivites giganto-papillaires.

Cette affection chronique est surtout présente chez les patients porteurs de lentilles de contact ou de fil de suture cornéen laissé après une intervention de la cataracte. Ceux-ci se frottent souvent sur la conjonctive et vont ainsi l'irriter.

Différents stades existent : les plus bénins présentent des petites papilles (excroissance de la peau au niveau de la conjonctive). Les cas les plus importants regroupent les patients qui ont des papilles géantes, supérieure à 1 mm (ce qui est très important). L'ablation du corps étranger (lentille de contact, fil de suture...) entraîne la guérison.

Publié par Hélia Hakimi-Prévot, journaliste santé le Vendredi 17 Juin 2011 : 12h55
Mis à jour le Lundi 07 Juillet 2014 : 16h57
Source : Côté santé