La douleur dans le sport, amie ou ennemie ?
Sommaire

Sport ou chaussettes, même combat !

Voilà pour les chaussettes et les habits. Il en va de même pour les autres sensations, via précisément ce phénomène bien connu de fluctuation des seuils. Grâce à lui, notre espèce est douée de formidables capacités d'adaptation et capable de transformer notre perception de l'environnement dans le sens qui lui est le plus favorable. Ainsi, la température qui correspond à une sensation de chaleur n'a pas la même valeur pour un Inuit que pour un Touareg. Idem pour d'autres contraintes comme le bruit, l'altitude, la promiscuité, etc. Le stress qui en découle varie selon les personnes et leurs habitudes de vie. Certains parviennent à domestiquer des douleurs totalement insupportables pour d'autres. Le sport et son cortège de sensations fortes constitue à cet égard une excellente école de vie! L'habitude de produire des efforts contribue à une élévation des seuils et nous protège d'un grand nombre de petites douleurs qui nous empoisonnent la vie. A l'inverse, le choix d'une existence douillette produit un abaissement du seuil de sensibilité jusqu'à souffrir parfois de désagréments ridicules comme cette "Princesse au petit pois" du conte d'Andersen qui avait la peau si fine qu'elle sentait la présence d'un petit pois sous l'épaisseur de vingt matelas. Pauvre princesse! Et pauvres de nous. Car le monde actuel a tendance à nous transformer tous en princesses au petit pois. Trop d'oisiveté, trop de confort, trop de stratégies d'évitement nous fragilisent, et la solution aux nombreux maux qui nous menacent réside paradoxalement dans le retour vers une vie plus rustique. Si on pouvait donner un conseil à tous ceux qui, comme cette princesse si délicate, souffrent dans des existences trop moelleuses, ce serait d'enfiler plus souvent leurs chaussures de jogging, histoire de relever un peu leur seuil de sensibilité, plutôt que de s'obstiner à empiler les matelas.

Eviter les excès

Attention néanmoins à ne pas reprendre le sport trop brutalement. Les courbatures quand elles sont importantes correspondent à des micro-déchirures musculaires. L’entrainement et la régularité permettent de ne pas se blesser.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :