Dépister l'asthme chez les sportifs

De nombreux athlètes sont des asthmatiques qui s'ignorent. Pourtant, bien traités ils pourraient améliorer leurs performances. Mieux, le sport peut contribuer à l'efficacité du traitement. Voici l'avis du Dr Hakim Chalabi, Médecin du Sport exerçant à la Clinique du Sport à Paris et médecin du Paris Saint Germain (PSG).
PUB

e-sante : Faut-il systématiquement se poser la question du dépistage de l'asthme face à un jeune qui commence un sport ?

Dr Hakim Chalabi : Tout à fait. Cela doit faire partie de la visite médicale de non contre-indication notamment par une mesure de la capacité respiratoire avec spiromètre avant et après un effort. Ceci est encore plus vrai pour des sports où l'asthme est une contre-indication absolue comme la plongée sous-marine. Cela doit aussi être systématique chez les athlètes débutants, car il va devenir essentiel de bien les suivre et de bien les traiter.

PUB
PUB

e-sante : Quels principaux conseils donnez-vous aux asthmatiques qui veulent faire du sport ?

Dr Hakim Chalabi : Il faut savoir que le sport est un facteur favorisant du développement de l'asthme par l'hyperventilation qu'il provoque et donc l'irritabilité des voies respiratoires qui s'en suit. Par ailleurs, certaines activités de plein air au printemps à proximité d'espèces végétales comme les marronniers exposent aux allergènes et favorisent l'asthme. On conseille aux asthmatiques sportifs d'éviter de telles activités printanières près de végétaux en fleurs, de nettoyer leur literie avec des anti-acariens et de préférer chez eux du lino, du parquet ou du carrelage à de la moquette. Il faut également toujours avoir sur soi du salbutamol en cas de crise (Ventoline). En cas d'asthme d'effort déjà bien installé, il faut tester la prise de quelques bouffées de salbutamol avant l'exercice physique (ou de salmétérol ou formotérol). Si le test est concluant, il faudra en prendre systématiquement avant les entraînements ou les compétitions.Enfin, il faut savoir que les atmosphères chaudes et humides sont préférables, comme l'activité en piscine ou les sports d'intérieur.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 12 Juin 2002 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 19 Juin 2002 : 02h00