Cholestérol : le régime d'abord, le traitement ensuite !

Avec trop de cholestérol, on risque de boucher ses artères, c'est ainsi que l'excès de cholestérol est un puissant facteur de risque cardiovasculaire. Heureusement, ce facteur est modifiable. Régime alimentaire et activité physique représentent le traitement de première intention. Si cette stratégie est insuffisante, elle doit être renforcée par la prise de médicaments très performants que sont les statines.
PUB

Les Français prennent-ils trop de médicaments anti-cholestérol ?

Les statines, principaux médicaments utilisés contre l'excès de cholestérol, sont très largement prescrits en France. C'est bien simple, en 2006, ils représentaient encore la 2e cause de dépenses de médicaments. Cinq millions de Français recourent aux médicaments anti-cholestérol, un record européen, avec une consommation de 50% supérieure à celle de l'Allemagne. Or cet écart n'a pas lieu d'être car les Français ne souffrent pas plus de maladies cardiovasculaires que les Allemands. Il semblerait donc que les prescriptions ne soient pas toutes justifiées et que le régime alimentaire soit négligé. Pourtant celui-ci est au coeur du traitement et de la prévention. Il peut à lui seul, dans un grand nombre de cas, se révéler très efficace et permettre d'éviter la prise de médicaments au long cours.

Quelles sont les bases d'une alimentation anti-cholestérol ?

  • Bien choisir ses graisses est un point essentiel : limiter les graisses animales et se méfier des graisses animales cachées, que l'on retrouve par exemple dans les viennoiseries. Privilégier inversement les graisses végétales.
  • Se méfier des allégations santé, bien lire les étiquettes des produits revendiquant avoir un effet sur le cholestérol. De toute façon, l'alimentation doit être considérée dans sa totalité et non pas par rapport à un ou deux produits.
  • Booster ses apports en oméga-3, dont les bienfaits sur le système cardiovasculaire ne sont plus à démontrer. Les compléments alimentaires ou les aliments ayant une allégation santé ne sont pas une obligation. On peut aussi simplement manger du poisson au minimum deux fois par semaine.
  • Augmenter sa consommation de fruits et de légumes.
Publié le 29 Octobre 2007
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Point information mensuel de l'Assurance maladie du 19 octobre 2007 ; Etude Medic'Assurance maladie du 7 juin 2007.