Maladies cardiaques : ces 6 métiers néfastes pour le cœur des femmes

Suivre vos aspirations professionnelles peut être néfaste pour votre cœur. Une étude a mis en lumière 6 métiers qui augmentent les risques d’avoir des problèmes cardiaques lorsqu'on est une femme.
© Service de presse

En prévision de son sommet annuel qui se tiendra du 16 au 18 novembre 2019 à Philadelphie, l’organisation American Heart Association révèle les métiers qui ne sont pas tendres avec le cœur des femmes. 

Les professions de la santé sont mauvaises pour le cœur

Assistantes sociales, éducatrices ou encore conseillères sociales… être une travailleuse sociale met votre cœur à rude épreuve. Selon l’étude menée auprès de 65 000 femmes ménopausées dont l'âge moyen était de 63 ans, cette profession augmente les risques d’avoir une maladie cardiaque de 36% (infarctus, hypertension…).

Travailler dans le social n’est pas le seul métier à risque pour les femmes. Les caissières ont 33% de risques d’avoir des problèmes cardiaques. Par ailleurs, avoir un poste dans l’univers médical n’est pas gage d’un cœur sans faille. Les professionnelles de la santé - et plus particulièrement les infirmières libérales, les soignantes des services psychiatriques et les aides à domicile - sont jusqu'à 16% plus susceptibles d'avoir une mauvaise santé cardiaque. 

Les infirmières hospitalières ont pour leur part 14% de risque en plus d’avoir des troubles cardiaques.

Bede Nriagu, auteur de l'étude et chercheur en épidémiologie et biostatistique à la Dornsife School of Public Health de l'Université Drexel de Philadelphie (Pennsylvanie) remarque "Plusieurs métiers présentant un risque élevé de mauvaise santé cardiovasculaire proviennent du secteur des prestataires de soins de santé, comme les infirmières et aides à domicile. Cela est surprenant, car ces femmes sont probablement plus au courant des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires”. Il ajoute ensuite "Nous pensons donc qu’il est important de regarder au-delà des facteurs individuels tels que les connaissances en matière de santé pour mieux comprendre le contexte des soins de santé et les autres emplois qui ont un impact négatif sur la santé cardiovasculaire des femmes".

Les agents immobiliers ont un cœur en pleine forme

Si certains emplois augmentent les risques de maladies cardiovasculaires, d’autres semblent mettre les femmes plus à l’abri des infarctus, des AVC ou encore de l’hypertension. Les chercheurs ont constaté que les agents immobiliers et les commerciales avaient 24% moins de risques d’avoir des problèmes cardiaques. Les assistantes administratives montent sur la 3e marche du podium des métiers bon pour le cœur. Elles sont en effet 11% moins susceptibles d'avoir une mauvaise santé cardiovasculaire par rapport aux femmes des autres professions.

Infarctus : quels sont les signes d’alerte chez les femmes ?

En moyenne, le France enregistre 80 000 infarctus du myocarde par an. Environ 10% des victimes décèdent dans l’heure. De plus, le taux de mortalité à un an est de 15%.

Lors de cette urgence vitale, une ou plusieurs artères coronaires sont obstruées. Il est donc important d’agir avant que les lésions cardiaques ne soient définitivement.

Avant la ménopause, les femmes ont 4 fois moins de risque d’avoir un infarctus que les hommes. Toutefois, l’écart observé entre les deux sexes a tendance à diminuer. Par ailleurs, les risques sont équivalents pour les deux sexes après la ménopause.

En revanche, les crises cardiaques sont généralement prises en charge moins rapidement chez les femmes en raison de la méconnaissance des symptômes. En effet, près d’une patiente sur deux ne ressent pas la forte douleur dans la poitrine si souvent associée à la pathologie. Les femmes ont des signaux d’alerte souvent plus atypiques :

  • essoufflement ou palpitations à l’effort, voire au repos ;
  • nausées, vomissements, douleurs à l’estomac, sueur, vertiges ;
  • épuisement inhabituel et persistant ;
  • un sentiment général de léthargie.


Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Specific jobs linked to poor heart health for women, American Heart Association, 11 novembre 2019