Chute de tension : quelles causes et comment réagir ?

Publié le 04 Février 2013 | Mis à jour le 16 Décembre 2015 par Julie Luong, journaliste santé
© Istock

Vous venez de vous lever ou d’apprendre une nouvelle étonnante et soudain... vous vous sentez faible, voire au bord de l’évanouissement ? Il s’agit sans doute d’une chute de tension : un phénomène fréquent et souvent bénin que l’on peut limiter en adoptant quelques bonnes habitudes.

PUB

Qu’est-ce qu’une chute de tension ?

La chute de tension correspond à une baisse soudaine de la pression exercée par le sang sur les parois des artères, entraînant différents symptômes : étourdissement, vision brouillée, nausées, accélération du rythme cardiaque...

Les causes de la chute de tension sont complexes, la pression artérielle étant régulée par de nombreux mécanismes qui mettent en jeu le cœur, mais aussi les vaisseaux sanguins et le système nerveux.

PUB

Si le fait d'avoir habituellement une tension basse – pression systolique inférieure à 10 ou 11 cm Hg (centimètres de mercure) – peut favoriser les chutes de tension, ces deux phénomènes ne sont pas directement liés.

Les chutes de tension sont davantage la conséquence d’une tension «labile», caractérisée par des variations fréquentes et très marquées (tension très haute ou très basse).

PUB

Quels sont les facteurs de risque des chutes de tension ?

  • Les chutes de tension sont particulièrement fréquentes  chez les personnes âgées, les personnes souffrant de varices et les femmes enceintes.
  • Par ailleurs, de nombreux médicaments (diurétiques, vasodilatateurs, antihypertenseurs, anxiolytiques, antidépresseurs...) peuvent favoriser les chutes de tension.
  • La déshydratation est également un facteur de risque important : gare aux magasins surchauffés et aux périodes de canicule !
Source : Merci au Dr Vanhalewyn, coordinateur de la SSMG (Société Scientifique de Médecine Générale).
La rédaction vous recommande sur Amazon :