Douleur abdominale

La douleur abdominale est un problème fréquent, commun à un grand nombre d'affections. Elle se rencontre à tout âge et peut se manifester sous forme de crampes, de sensations de brûlures, de tiraillements, de coups de poignard, etc. Selon les cas, elle sera progressive, intermittente, constante, lancinante, sourde, légère, intense, récidivante, aiguë, chronique, etc.

Publicité

Douleur abdominale : Comprendre

La douleur peut être diffuse ou se localiser en un point précis. Parfois, elle pourra même irradier dans une région autre que l'abdomen. Différents symptômes, tels que les nausées, les vomissements, les diarrhées, la fièvre, les ballonnements abdominaux ou les difficultés à uriner, peuvent l'accompagner. Dans ce cas, plusieurs diagnostics sont possibles. En voici les plus fréquents.

Colique hépatite (crise de foie)

  • caractérisée par une douleur localisée du côté droit sous les côtes inférieures, irradiant en ceinture jusque dans le dos ;
  • généralement accompagnée de nausées et de vomissements ;
  • survient surtout après un repas gras ou copieux ;
  • peut s'accompagner d'ictère (jaunisse), de selles pâles et d'urines foncées.

Appendicite aiguë

  • douleur qui augmente progressivement dans les 24 heures qui suivent son apparition ;
  • commence autour de la région du nombril pour ensuite migrer vers le flanc droit inférieur ;
  • accompagnée de fièvre, de nausées, de vomissements, de perte d'appétit et d'entrain, mais rarement de diarrhées.

Affections gynécologiques

  • douleur souvent aiguë et localisée dans le bas-ventre, au centre ou sur les côtés ;
  • parfois accompagnée de fièvre et plus rarement de nausées et de vomissements ;
  • s'accompagne habituellement d'un gonflement des seins, d'un arrêt des menstruations, de nausées et de vomissements dans le cas d'une grossesse ectopique (extra-utérine).

Infection urinaire

  • douleur progressive localisée au centre du bas-ventre ;
  • se manifeste par une difficulté à uriner accompagnée d'une sensation de brûlure ;
  • besoin d'uriner plus fréquent, même la nuit ;
  • urines troubles et malodorantes ;
  • s'accompagne parfois de douleurs au dos, de fièvre et de sang dans les urines.

Affections intestinales

Les douleurs se présentent sous forme de crampes dans la région du nombril ou du bas-ventre ;

  • la gastro-entérite est la plus fréquente et s'accompagne habituellement de nausées, de vomissements et de diarrhée ;
  • la constipation. Elle est caractérisée par une douleur souvent chronique, évoluant sur une période de plusieurs jours. Accompagnée de ballonnements abdominaux et d'une sensation d'inconfort, elle est généralement soulagée par l'évacuation des selles, qui peut être laborieuse ;
  • l'ulcère gastroduodénal occasionne des douleurs au-dessus du nombril qui peuvent irradier dans le dos et s'étendre à tout l'abdomen. Il s'accompagne de brûlures rétro-sternales (douleur au niveau du sternum) ;
  • la diverticulite cause une douleur diffuse qui augmente de façon progressive pour se localiser, par la suite, au flanc gauche inférieur de l'abdomen. Elle s'accompagne de fièvre, de ballonnement abdominal et de changement d'aspect des selles. Ces dernières deviennent plus petites et déchiquetées. Parfois, il peut y avoir un arrêt des gaz et des selles. Dans certains cas, il peut même se produire une perforation du côlon avec péritonite ;
  • l'occlusion intestinale occasionne crampes et ballonnements abdominaux graves. Les gaz et les selles ne pouvant plus descendre vers l'anus, il s'ensuit des nausées et des vomissements. L'occlusion intestinale comporte un risque de perforation de l'intestin.

Douleur abdominale : Causes

Colique hépatique

  • Blocage de l'évacuation de la bile causé par la présence de calculs dans la vésicule biliaire ou dans le cholédoque, canal situé entre le foie et le petit intestin.
  • Antécédents familiaux dans la plupart des cas.

Appendicite aiguë

  • Blocage de l'appendice par des selles suivi d'une infection bactérienne de l'appendice.

Affections gynécologiques

  • Douleurs menstruelles.
  • Kyste ovarien congénital ou acquis.
  • Salpingites (infection des trompes de Fallope) généralement transmises par contact sexuel.
  • Grossesse ectopique (développement du fœtus hors de la cavité utérine) pouvant être causée par une chirurgie antérieure, de l'endométriose (développement de la muqueuse utérine hors de son emplacement habituel), par une infection ou une anomalie congénitale de la trompe de Fallope.

Infection urinaire

  • Bactéries.
  • Soins hygiéniques déficients comme, par exemple, le fait de s'essuyer d'arrière en avant après être allée à la selle.
  • Contrairement à la croyance populaire, le "coup de froid" n'est aucunement responsable.

Affections intestinales

  • Gastro-entérite. Il s'agit d'une infection d'origine virale ou bactérienne.
  • Constipation. Elle peut être due à la prise d'opiacées (morphine et codéine) ou de certains médicaments, à de mauvaises habitudes alimentaires, telles qu'une alimentation pauvre en fibres alimentaires, ou à une hydratation insuffisante.
  • Ulcère gastroduodénal. La bactérie helicobacter pylori est souvent mis en cause, de même que la prise de certains médicaments comme l'aspirine, les anti-inflammatoires, la cortisone peuvent provoquer un ulcère gastroduodénal. Ensuite, quelle que soit la cause déclenchante, il est recommandé de réaliser une recherche d'hélicobacter pylori, bactérie qui est maintenant reconnue pour responsable de l'ulcère d'estomac.
  • Diverticulite. Il s'agit d'une infection de la paroi intestinale pouvant entraîner un abcès.
  • Occlusion intestinale. La hernie abdominale ou inguinale - du fait d'une faille dans la paroi abdominale, un segment d'intestin sort de la cavité qui le contient normalement - est une cause fréquente d'occlusion intestinale. Elle peut aussi être congénitale ou acquise (après une chirurgie abdominale par exemple). Les adhérences postopératoires, sorte de cicatrices intra-abdominales, peuvent également causer une occlusion intestinale.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Mardi 09 Juillet 2013 : 15h21
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
PUB
PUB