Avec le régime méditerranéen, longue vie aux cardiaques

© Istock

Le régime méditerranéen réduit de façon très conséquente le risque de décès des personnes cardiaques. Cette affirmation est issue des résultats d’une étude présentée fin août à Rome lors du Congrès de la Société Européenne de Cardiologie (ESC).

Publicité

Plus d’adhésion au régimeméditerranéen est forte, plus le risque de décès chute chez les cardiaques

L’avantage du régime méditerranéen est qu’il est facile à mettre en œuvre (pas de restrictions, pas d’aliments interdits ou inversement imposés et difficiles à se procurer, pas de calories à compter, etc.). Encore faut-il disposer de suffisamment de motivation pour décider de le suivre à la lettre. Cette étude y contribue. Elle a porté sur 25.000 Italiens cardiaques atteints d’une maladie coronarienne ou ayant un antécédent d’accident vasculaire cérébral. Des questionnaires spécialisés ont été utilisés pour connaitre précisément les prises alimentaires et évaluer le degré d’adhésion au régime méditerranéen. Après 7 ans de suivi, 208 décès ont été enregistrés.

Publicité
Publicité

En tenant compte de tous les autres facteurs de risque (sexe, âge, éducation, activité physique, tabagisme, hypertension, excès de cholestérol, diabète, cancer, etc.) pouvant interférer, on constate que plus les sujets adhèrent au régime méditerranéen, plus leur risque de décès diminue. Les personnes dont l’alimentation se rapproche le plus du régime méditerranéen voient leur risque de décès toutes causes confondues baisser de 37% par rapport à ceux qui s’en éloignent le plus.

Pour une bonne santé cardiovasculaire, adoptez le régime méditerranéen

Le régime méditerranéen est donc un mode d’alimentation excellent en prévention primaire, c’est-à-dire pour empêcher la survenue d’un premier évènement cardiovasculaire, mais également en prévention secondaire, pour empêcher les récidives. Les études sont nombreuses montrant que les bénéfices de ce mode alimentaire s’étendent bien au-delà : prévention des cancers, de la maladie d’Alzheimer, de la dépression, du surpoids, du diabète, etc. Bref, c’est avant tout un mode alimentaire sain associé à une bonne santé générale.

Petit rappel des grands principes du régime méditerranéen :

À privilégier : légumes, fruits, céréales complètes, graines, légumineuses, poisson, huile l’olive, ail, oignons, épices et aromates…

À limiter : viande rouge, produits animaux, produits sucrés, graisses animales, produits industriels…

Mais encore : être raisonnable sur les portions quotidiennes, grande variété des aliments, pratiquer une activité physique quotidienne, un peu de vin rouge…

Comme tout changement est difficile, il est recommandé d’y aller progressivement en se fixant régulièrement de nouveaux objectifs et en commençant par les plus faciles. C’est un moyen sûr pour d’adopter de nouveaux comportements sur le long terme...

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 12 Septembre 2016 : 12h36
Mis à jour le Lundi 12 Septembre 2016 : 12h36
Source : European Society of Cardiology, Pr de Gaetano and Dr Marialaura Bonaccio , 9 août 2016, https://www.sciencedaily.com/releases/2016/08/160829094040.htm.
PUB
PUB