Antidépresseurs, psychotropes : leurs vrais effets secondaires !

Apparus pour les premiers dans les années 50, les antidépresseurs soulagent les symptômes de la dépression et améliorent l'humeur des personnes qui en souffrent. Les psychotropes ont cependant d'importants effets secondaires, y compris sur la libido. On fait le point.
© Istock

Antidépresseurs : 50 doses par jour pour 1000 Français

Contrairement aux idées reçues, l'Hexagone n'est pas le premier pays consommateur d'antidépresseurs. Selon le Panorama de la santé 2015 de l’OCDE, ce titre revient aux Islandais avec 118 doses quotidiennes. Avec 50 doses par jour pour 1000 habitants, les Français se placent finalement juste en dessous de la moyenne mondiale (58). 

Les Français qui ont besoin de psychotropes pour gérer leurs troubles de l'humeur ont 5 catégories d’antidépresseurs à leur disposition. Le Professeur Emmanuel Haffen psychiatre au CHU de Besançon et Directeur du département des Neurosciences à l’Université de Franche-Comté explique "Les plus anciens sont les antidépresseurs imipraminiques appelés également tricycliques ainsi que les inhibiteurs de monoamine oxydase (IMAO)". 

Par la suite, sont apparus dans les années 80, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (IRS). Les professionnels de la santé peuvent également prescrire des inhibiteurs de la recapture mixte de la sérotonine et la noradrénaline. Le spécialiste précise "Dans une 5e classe, il y a ceux qu'on appelle les autres antidépresseurs. Ils sont mis dans un “même panier” même s'ils sont différents".

Toutefois, la classification des psychotropes est appelée à évoluer dans les mois à venir sous l'impulsion du congrès européen de neuropharmacologie. Le Pr Emmanuel Haffen explique "On ne proposerait plus une classification en fonction de la structure moléculaire, mais plutôt en fonction des effets pharmacologiques des traitements. Cela permettrait de voir les psychotropes de façon différente. Quand vous prenez des anti-psychotiques, on pense que c'est réservé au traitement de la psychose alors qu'en fait, ils peuvent aussi être indiqués dans les troubles bipolaires et la dépression. Il y a un message un peu confus avec la classification des psychotropes actuelle. La nouvelle nomenclature changerait cela". 

Comment choisir le bon antidépresseur ?

Si tous les antidépresseurs font disparaître le sentiment de tristesse ressenti pendant la dépression, ils agissent différemment. Certains stimulent le patient et soulagent les signes de fatigue liés à la maladie tandis que d'autres jouent un rôle sédatif en apaisant les angoisses

"Contrairement à l'oncologie, nous n'avons pas de marqueur spécifique de la réponse. Le médecin choisit un traitement en fonction du profil du patient. Selon si le malade a une dépression présentant des symptômes anxieux ou ralentis, il prescrira un traitement à visée anxiolytique ou stimulante". 

Par ailleurs, chaque individu répond plus ou moins bien à un type de psychotropes et ressent des effets secondaires plus ou moins importants. 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci au Professeur Emmanuel Haffen