Anesthésie : ce qu'il faut savoir
Sommaire

Les risques liés à l'anesthésie

Les dangers de l'anesthésie se concentrent à trois niveaux. Des risques respiratoires liés à un vomissement du patient dans les poumons et à des difficultés d'intubation. Des risques cardiaques et aussi vasculaires avec la crainte de l'infarctus, favorisé notamment par une anémie qui peut-être détectée au préalable par une numération sanguine. Une transfusion pendant l'intervention sera alors prévue. Ces risques peuvent être réduits grâce à une prévention efficace effectuée pendant la consultation pré-anesthésique et au respect des consignes par les patients concernant notamment le jeûne.

Plus de précautions pour les personnes à risque

Même si l'anesthésie est parfaitement sécurisée, certaines personnes présentent des fragilités et font l'objet d'une attention particulière. Les personnes âgées bien sûr, combinant plusieurs pathologies à suivre, notamment les risques cardiovasculaires. Les asthmatiques, qui offrent un terrain allergique favorable, réclament une vigilance accrue. Les personnes cardiaques ou ayant subi un accident cardiovasculaire sont à risque. Il n'y a pas en revanche de contre-indications à l'anesthésie pour les femmes enceintes. Côté enfants, les moins de 4 ans sont directement pris en charge par une équipe spécialisée.

Les produits anesthésiants

Trois types de produits sont utilisés pendant une anesthésie. «Pour endormir le patient, on utilise des hypnotiques, précise le président de la SFAR. Le rôle d'une anesthésie est également la prise en charge de la douleur pendant l'intervention mais aussi post opératoire. On administre de la morphine à des doses contrôlées. Pour faciliter l'acte chirurgical, il faut un relâchement complet des muscles que l'on obtient par le curare.» Si les protocoles pour sécuriser l'anesthésie ont beaucoup évolué, les recherches en pharmacologie pour mettre au point de nouveaux produits ont peu avancé, l'efficacité des actuels anesthésiants étant avérée.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Côté Santé