Allergie : les pollens de graminées envahissent la France

© Istock

Les pollens de graminée sont en train de submerger le pays. A l'exception de deux départements, tout le territoire français est en alerte. Le beau temps est en partie responsable.

PUB

Maïs, blé ou encore avoine sont en fleurs. Et tous appartiennent à la même famille : les très craintes graminées. Dans toute la France, leurs pollens connaissent un pic. Provoquant rhinites, conjonctivites et quintes de toux chez les Français.es allergiques.

Selon le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), les graminées profitent clairement du beau temps qui s'étend sur l'Hexagone. L'ensemble du territoire est en risque élevé à très élevé, à l'exception des Hautes-Alpes, des Alpes-Maritimes et de la principauté d'Andorre. "Les zones de hautes altitudes et côtières seront un peu épargnées", annonce le RNSA.

PUB
PUB

© Service de presse© Service de presse

Très répandus, les pollens de graminée représentent une réelle menace pour les personnes souffrant d'allergies saisonnières. Parmi toute la population allergique, 70 % réagissent à cet allergène majeur, d'après le Centre d'Allergie Suisse. Il faut dire qu'il représente plus de 9 000 espèces de plantes.

Comment limiter les symptômes

Autre source d'inquiétude : les pollens de graminées sont produits en grande quantité et peuvent être de très petite taille (15 à 150 microns). Ils risquent donc de pénétrer profond dans les bronches, provoquant des allergies d'ampleur et des crises d'asthme.

Mieux vaut donc éviter les sorties par temps sec ou desécher son linge en extérieur. Il est également conseillé, pour limiter les symptômes, d'aérer le logement en début ou fin de journée, de ne pas sortir les cheveux mouillés et de se doucher en rentrant chez soi. Cela permet de limiter la présence de pollens en intérieur.

Les symptômes peuvent être atténués en roulant les fenêtres fermées, en réduisant les activités physiques extérieures ou encore en ne fumant pas - afin de ne pas accroître l'irritation des voies respiratoires.

De manière plus locale, d'autres pollens menacent les personnes allergiques : les pollens d'olivier, de chêne, d'oseille et de plantain peuvent se montrer particulièrement présents dans certaines zones, notamment le pourtour méditerranéen.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés