Asthme allergique : 3 symptômes qui doivent alerter

Publié le 26 Avril 2018 par La Rédaction E-Santé
Il est fondamental de reconnaître une crise d’asthme afin de la traiter le plus vite possible. L’asthme allergique a des symptômes spécifiques.
PUB
© Istock

Asthme allergique : symptômes

Une allergie peut être à l’origine de l’asthme extrinsèque, communément appelé asthme allergique. Les symptômes qui doivent alerter sont les suivants :

- gêne respiratoire avec distension du thorax ;

- sensation d’oppression ;

- toux.

D’autres symptômes peuvent être associés à cette forme d’asthme comme la production d’un abondant mucus collant et un œdème au niveau des bronches.

Dès que la personne sujette à cette forme d’asthme inhale l’allergène incriminé, ces symptômes se manifestent de façon plus ou moins importante.

PUB

Asthme allergique : les allergènes responsables

Les allergènes responsables de l’asthme extrinsèque sont généralement :

PUB

- les acariens ;

- les pollens ;

- la poussière ;

- les poils de chat ;

- certains médicaments comme l’aspirine, les bêtabloquants, les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) ou encore les morphiniques.

Asthme, allergie et toux

La toux peut être une manifestation allergique. C’est le cas pour les personnes sujettes à l’asthme allergique. Elle est parmi les facteurs extrinsèques les plus révélateurs d’une crise d’asthme, et touche les enfants comme les adultes.

La toux liée à l’asthme allergique se manifeste principalement de nuit, et est généralement annonciatrice d’une crise d’asthme. Elle peut aussi être déclenchée par un effort physique à n’importe quel moment de la journée. Au moindre doute, il est vivement recommandé de contacter son médecin en urgence.

La rédaction vous recommande sur Amazon :