6 choses à tester au lit avant d'avoir 50 ans
Sommaire

Jouer à des jeux de rôle sexuel

Comment s’y prendre : commencez par choisir un rôle à tenir (déguisement de lapine coquine, de soubrette ou de diablesse…) et inventez une histoire. Costumez-vous et entrez dans le personnage. Rien d’évident au départ, et sûrement un peu gênant, mais ne vous démontez pas. Prévoyez cela lors d’une soirée et tenez le cap.

Pour faire monter le désir : il est possible d’envoyer par SMS, un message ou une lettre... donnant quelques détails sur ce qu’il va se produire, sur le déroulé de votre prochain rapport sexuel. Plus vous rentrez dans les détails, mieux c’est ! N’hésitez pas à lui parler de vos fantasmes.

Une seule précaution : il est important que le couple soit suffisamment bien installé et solide, sans peur du jugement de l’autre, pour se laisser aller à évoquer les envies de chacun et à tenter ces jeux coquins.", explique Patrick Martin.

Pratiquer la sodomie

Pourquoi : "Le coït anal est un moment de jouissance pour l’homme. Le sphincter anal étant plus serré que le vagin, le pénis est plus comprimé, ce qui accroît le plaisir pour lui. Sans oublier que les hommes laissent libre cours à leur fantasme de domination. Pour les femmes, ce sont des sensations différentes du sexe vaginal avec du plaisir si elles se laissent aller.", explique Patrick Martin.

Comment s’y prendre : l’anus est une zone sensible. Le mieux avant de tenter l’expérience est de commencer par lubrifier avec un produit adapté que l’on trouve en parapharmacies, car contrairement au vagin, la zone anale ne se lubrifie pas naturellement. Introduisez un doigt avant la pénétration du pénis pour détendre le sphincter. Les mouvements de va-et-vient ensuite devront rester doux.

Un conseil : il est important d'en avoir envie tous les deux, de ne rien brusquer, de préparer à l'aide de préliminaires l'acte anal et de choisir une position confortable.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Remerciements à Patrick Martin, thérapeute en relation d’aide en région parisienne.