5 coiffures qui détruisent les cheveux

Un élastique, un ruban, un coup de brosse… et voilà, on a changé de tête. Mais certaines coiffures ne sont pas tendres avec nos cheveux. Pour pendre soin de nos crinières, il peut être préférable d'éviter ces 5 modèles.
5 coiffures qui detruisent les cheveux

Pour beaucoup de femmes, la chevelure est un atout charme important. Les coiffures se succèdent au gré des envies, des humeurs et des coups de cœur. Mais certaines peuvent mettre à mal les cheveux

Cheveux : comprendre comment ils poussent ?

Les cheveux font partie de la pilosité humaine. Comme les poils, ils sont composés à 95% de kératine. Cette protéine naturelle fibreuse joue un rôle protecteur contre les UV, l’eau de mer et tous les éléments pouvant agresser les cheveux. De plus, on recense 18 acides aminés dans la composition des cheveux comme la proline, la thréonine, la leucine ou encore, la plus présentée, la cystine responsable de la rigidité.

Les cheveux ne poussent pas en continu, mais selon rythme cyclique et périodique qui varie en fonction de l’age de la personne ou des saisons

Le cycle de croissance comprend 3 périodes : 

  • La phase anagène, soit le temps de la croissance du cheveu. C'est la partie la plus longue du cycle. Elle dure de 2 à 5 ans en fonction des individus et du sexe. Elle est, par exemple, plus étendue chez les femmes. La majorité des cheveux présents sur notre crâne sont en phase anagène.
  • La phase catagène correspond à la période de repos des cellules. Le cheveu n’évolue plus. Elle s’étend environ sur 3 semaines.
  • La phase télogène : cette dernière étape conduit (après plus ou moins 3 mois) à la chute du cheveu. La place laissée permettra à un nouveau follicule en phase anagène d’apparaître.

Ainsi en moyen, les cheveux grandissent en moyenne de 0,7 à 2 cm par mois en moyenne.

Comment prendre soin de ses cheveux ?

Nous avons en moyenne 100 000 à 150 000 cheveux sur notre tête, et nous en perdons environ 50 par jour. Ils sont sensibles à plusieurs éléments comme le soleil, et plus précisément les UV, la chaleur du sèche-cheveux et les températures extrêmes qui les stressent et les affaiblissent. 

Pour avoir une belle chevelure, il est conseillé de suivre une alimentation équilibrée en veillant à l’apport en protéine, calcium, fer et en fibre. Il faut aussi choisir des shampoings et masques capillaires à la nature des cheveux.  En effet, les bouclés, frisés, secs ou encore gras, n’ont pas les mêmes besoins. Appliquer un produit non adapté peut les abimer.

De plus, les professionnels déconseillent de laver sa toison tous les jours. Des shampoings trop fréquents éliminent le sébum présent sur la longueur. L’élimination de cette substance naturelle les rends secs et cassants. Les personnes qui ont les cheveux "normaux", peuvent laver leur chevelure tous les deux ou trois jours. La production de sébum est moins chez les personnes ayant les cheveux secs ou crépus. Pour eux, il est recommandé de faire un shampoing hebdomadaire seulement. Si vous avez les cheveux gras, la consigne est d’essayer de se les laver qu’un jour sur deux. 

Par ailleurs, quelle que soit la nature du cheveu, si vous avez des activités salissantes ou qui ont provoqué une forte transpiration, il ne faut pas hésiter à passer sous la douche pour retirer les souillures cumulées dans la journée... même si votre shampoing date de la veille.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci à Nathalie Moreau, Coiffeuse au salon Le brin de cheveux à d'Huison-Longueville (Essonne).