Le zona et ses complications

Publié par Evelyne Oudry le Jeudi 12 Février 2015 : 15h13
Mis à jour le Mercredi 18 Février 2015 : 10h49

Le risque de réactiver le virus de la varicelle après un contact avec un enfant atteint augmente fortement après 60 ans. Or à cet âge le zona entraîne souvent des névralgies difficiles à traiter pendant des mois ou des années après la guérison.

© getty

Tout le monde a entendu parler du virus de la varicelle et du zona. Selon l’OMS, chaque année, 340 à 500 personnes pour 100.000 font un zona en France et ces chiffres grimpent même entre 800 et 1.100 pour 100.000 personnes chez les plus de 65 ans. Comme la moitié des cas de zona se développent chez les personnes âgées de plus de 60 ans et que la population française est vieillissante, le nombre de cas va encore augmenter chez les seniors dans les prochaines années.

Zona : réactivation du virus de la varicelle

Le virus du zona est le même que celui de la varicelle. En clair, le zona résulte de la réactivation du virus de la varicelle resté tapi dans l’organisme après la guérison de la maladie, contractée en général dans l’enfance.

Plus précisément, le virus dit VVZ (virus varicelle-zona) reste présent sans se manifester dans les ganglions nerveux jusqu’à ce qu’un contact avec une personne souffrant de varicelle le réactive en provoquant, dans sa phase aiguë, une éruption (les vésicules contiennent de nombreux virus et sont très contagieuses), habituellement d’un seul côté et le plus souvent au niveau du thorax, mais aussi aux yeux (conjonctive, cornée, rétine, nerf optique). Or le zona ophtalmique, qui touche environ 20 000 personnes par an, est souvent grave. Autre conséquence : des douleurs causées par les lésions nerveuses, elles-mêmes dues à la réplication du VVZ dans les ganglions et à sa diffusion dans les nerfs. Ces douleurs neurologiques, locales le plus souvent, qui précèdent de quelques jours l’éruption dans 70 à 80 % des cas, sont neuropathiques : principalement de type brûlure mais aussi de démangeaison ou de picotement, parfois de décharge électrique ou de « coup de poignard ». Il faut impérativement consulter un médecin car des antiviraux adaptés (sur ordonnance) permettent de traiter le zona en limitant la réplication virale... à condition d’être administrés dans les premières 72 heures après le début de l’éruption. Cependant, ils ne semblent pas avoir d’action sur les douleurs névralgiques post zona.

Névralgies après la guérison

L’éruption guérit complètement en trois ou quatre semaines mais les douleurs peuvent persister au-delà. Les traitements ne suffisent pas toujours à prévenir les complications et on ne sait pas à l’avance qui aura ce type de douleurs neuropathiques. Cela dit, les facteurs de risque sont la gravité des douleurs et de l’éruption à la phase aiguë, une localisation ophtalmique et l’âge.

Repli social

Plus on vieillit et plus la probabilité de souffrir de douleurs neuropathiques pendant des mois ou des années est élevée. Dans 15 % des cas, les seniors souffrent encore de névralgies post-zostériennes au bout d’un an. Or les troubles du sommeil et la diminution de l’appétit, avec parfois une perte de poids, que ces névralgies entraînent finissent par donner une fatigue chronique, des troubles de l’attention et de la mémoire, et par retentir sur la qualité de vie. Les activités quotidiennes banales comme s’habiller ou faire les courses deviennent difficiles voire impossibles, et l’anxiété et la dépression peuvent conduire à un repli social.

Publié par Evelyne Oudry le Jeudi 12 Février 2015 : 15h13
Mis à jour le Mercredi 18 Février 2015 : 10h49
Source : "ZONA ET COMPLICATIONS", BIEN-ÊTRE & SANTÉ, magazine N° 318 du mois de Février 2015.
A lire aussi
Comment soigne-t-on un zona ?Publié le 11/03/2013 - 09h53

Le zona est une maladie due au même virus que celui de la varicelle, l’Herpes zoster.C’est ainsi qu’environ 25% des personnes qui ont eu une varicelle dans leur enfance développeront ultérieurement un zona.Quels sont les symptômes du zona et comment le soigner ?

Quels sont les signes d’un zona ?Publié le 02/12/2011 - 09h29

Le zona correspond à une réactivation du virus de la varicelle. Ainsi, seules les personnes ayant eu la varicelle, le plus souvent durant l’enfance, peuvent souffrir d’un zona. Les personnes âgées de plus de 50 ans sont plus souvent concernées par le zona, probabilité qui augmente à...

Un vaccin pour prévenir le zonaPublié le 26/06/2006 - 00h00

La Commission Européenne a autorisé la mise sur le marché du Zostavax indiqué dans la prévention du zona et des névralgies post-herpétiques liées au zona. Ce vaccin a obtenu son indication pour l'immunisation des sujets de 60 ans et plus. C'est actuellement le premier et le seul vaccin...

Plus d'articles