Vous saignez du nez ?

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 15 Mars 2005 : 01h00
Mis à jour le Mardi 31 Mai 2016 : 18h57
-A +A

Le saignement de nez, même s'il est souvent spectaculaire, est rarement grave. Désigné médicalement par le terme « épistaxis », il est dû à la rupture de petits vaisseaux sanguins à l'intérieur du nez. Que faut-il faire, ne pas faire, quand consulter, qui sont les personnes à risque ?

Saignement de nez, que faut-il faire ?

  • Asseyez-vous dans un endroit frais, respirez calmement par la bouche et desserrez vos vêtements autour du cou.
  • Ne penchez surtout pas la tête en arrière, mais inclinez la légèrement vers l'avant.
  • Si vous avez du sang dans la bouche, crachez-le car la déglutition du sang provoque des nausées.
  • Mouchez-vous très doucement pour expulser un éventuel caillot de sang.
  • Avec vos doigts, pincez vos deux narines durant cinq à dix minutes afin d'arrêter l'écoulement (attention, si une fracture du nez est soupçonnée, il ne faut pas tenter d'arrêter le saignement en comprimant les narines).
  • Vous pouvez également appliquer sur vos narines des glaçons enveloppés dans un linge pour limiter l'hémorragie.
  • Si cette technique n'est pas efficace, introduisez une mèche de coton hémostatique dans la narine (coton imbibé d'un produit coagulant). Attendez alors une heure avant de la retirer délicatement. Dans tous les cas, ne changez pas trop souvent la mèche au risque de fragiliser la muqueuse.
  • Une fois l'écoulement stoppé, évitez de vous moucher durant quatre heures.
  • Evitez l'aspirine et les anti-inflammatoires.

Quand faut-il consulter ?

1) Si le saignement ne s'arrête pas au bout d'une demi-heure, ou s'il s'accompagne de maux de tête, consultez les urgences. Le médecin introduira alors une longue mèche imbibée de produits coagulants dans votre narine, assez profondément si nécessaire. Ensuite, une fois les petits vaisseaux de la muqueuse nasale cicatrisés, il peut être amené à réaliser une « cautérisation » de ces vaisseaux, le plus souvent avec un appareil à rayon laser, afin de réduire le risque de récidive.

2) En cas de saignements de nez à répétition ou d'écoulement trop important. Des saignements à répétition peuvent également être le symptôme d'une maladie chronique, comme l'hypertension artérielle ou de troubles de la coagulation sanguine. Une prise de sang est souvent demandée, tandis que des examens approfondis peuvent être entrepris en utilisant par exemple un scanner ou un nasofibroscope.

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 15 Mars 2005 : 01h00
Mis à jour le Mardi 31 Mai 2016 : 18h57
A lire aussi
Mon enfant saigne facilement du nez Publié le 17/05/2010 - 00h00

Lorsqu'un enfant saigne facilement du nez, il faut apprendre les bons gestes pour arrêter cette petite hémorragie des fosses nasales dénommée épistaxis. Simples, les quelques règles à respecter doivent être connues des parents et des enfants concernés. À titre d'exemple, allonger l'enfant...

Congestion nasale, nez bouché Publié le 31/05/2001 - 00h00

La congestion nasale (nez bouché) est due à une inflammation ou à une irritation locale, qui provoque un resserrement du passage de l'air dans le nez.Lorsqu'elle est accompagnée d'un rhume, d'une sinusite (inflammation des sinus, cavités de certains os du visage où l'on trouve les muqueuses...

Sinusite Publié le 06/09/2001 - 00h00

Le nez a pour fonction de réchauffer, d'humidifier, de purifier et de traiter l'air respiré avant qu'il ne se rende aux poumons.Les bactéries et les particules qui entrent dans le nez sont ainsi retenues et filtrées par les muqueuses et les cils de la cavité nasale.

Plus d'articles