Mon enfant saigne facilement du nez

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Mai 2010 : 02h00
Mis à jour le Mardi 31 Mai 2016 : 18h57
-A +A

Lorsqu'un enfant saigne facilement du nez, il faut apprendre les bons gestes pour arrêter cette petite hémorragie des fosses nasales dénommée épistaxis. Simples, les quelques règles à respecter doivent être connues des parents et des enfants concernés. À titre d'exemple, allonger l'enfant ou basculer la tête en arrière n'est pas du tout recommandé...

Saignement du nez : on reste assis, tête droite

En cas de saignement du nez, il ne faut pas s'allonger ni basculer la tête en arrière, mais rester assis. Pourquoi ? Parce que le saignement peut se poursuivre en s'écoulant vers l'intérieur, dans le pharynx. On ne sait pas si l'épistaxis est stoppée, ni la quantité de sang perdue.

A savoir : de grandes quantités de sang dégluties peuvent provoquer des troubles digestifs.

Saignement du nez : compression des 2 narines pendant 3 minutes minimum

La recommandation est de comprimer, entre le pouce et l'index, les deux ailes du nez (juste en dessous de l'os). Attention, il faut comprimer fermement et de façon constante, pendant au moins 3 minutes. Arrêter la compression au bout de 30 secondes n'aura servi à rien.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Mai 2010 : 02h00
Mis à jour le Mardi 31 Mai 2016 : 18h57
Source : Le Quotidien du Médecin, FMC du 5 mai 2010.
A lire aussi
Vous saignez du nez ? Publié le 15/03/2005 - 00h00

Le saignement de nez, même s'il est souvent spectaculaire, est rarement grave. Désigné médicalement par le terme « épistaxis », il est dû à la rupture de petits vaisseaux sanguins à l'intérieur du nez. Que faut-il faire, ne pas faire, quand consulter, qui sont les personnes à risque ?

Trousse de terrain Publié le 26/04/2002 - 00h00

la composition sera différente selon qu'il s'agit de la trousse : - d'un membre non médical de l'encadrement (entraîneur ou dirigeant). - d'un kiné. - d'un médecin.

Jambes douloureuses Publié le 31/05/2001 - 00h00

Une douleur dans les jambes peut survenir de façon soudaine (douleur aiguë), à la suite d'un effort par exemple, ou plus graduellement (douleur chronique).Son origine sera nerveuse, musculaire ou circulatoire.

Plus d'articles