Trop de cholestérol : attention au coeur !

Trop de cholestérol : attention au coeur !

Trop de cholestérol sanguin expose aux accidents cardiovasculaires. Il faut s'en préoccuper car des solutions efficaces existent pour faire diminuer son taux de cholestérol.

L'excès de cholestérol, un facteur de risque cardiovasculaire

Vous n'êtes pas sans savoir que les maladies cardiovasculaires (angine de poitrine, infarctus du myocarde et accidents vasculaires cérébraux), représentent dans les pays occidentaux, et notamment en France, la première cause de mortalité et que l'hypercholestérolémie (ou excès de cholestérol) en est l'un des principaux facteurs de risque. Pourtant, celle-ci peut être efficacement et durablement corrigée par une alimentation bien équilibrée et, si nécessaire, la prise d'un médicament.

L'enjeu est d'autant plus important que de nombreuses études ont montré que la diminution du taux de cholestérol dans le sang s'accompagnait parallèlement d'une réduction conséquente du risque de maladie coronarienne (angine de poitrine, infarctus du myocarde), toujours très grave.

Qu'est-ce que l'hypercholestérolémie ?

Le cholestérol (les médecins parlent plutôt de "cholestérol total") est une variété de lipide ou graisse, composé de plusieurs fractions :

  • le "bon cholestérol" ou HDL-cholestérol : il a un effet protecteur car il est transporté par des protéines ("HDL") depuis les artères, qui sont ainsi nettoyées, vers le foie, où il est éliminé.
  • le "mauvais cholestérol" ou LDL-cholestérol : il est néfaste car il est fixé à des protéines ("LDL") qui le dépose dans la paroi des vaisseaux sanguins où il s'accumule.  

L'hypercholestérolémie correspond donc à l'augmentation du cholestérol total dans le sang, s'accompagnant d'une surcharge en LDL-cholestérol ou "mauvais cholestérol" (valeur normale : 1 à 1,6 g/l) et d'une diminution du HDL-cholestérol ou "bon cholestérol" (valeur normale : 0,35 à 0,75 g/l).

En dehors de l'hypercholestérolémie familiale, qui est héréditaire, la forme la plus courante d'hypercholestérolémie est la conséquence d'une mauvaise hygiène de vie, avec un régime alimentaire trop riche en graisses saturées. Ces dernières, en enrichissant exagérément le sang en mauvais cholestérol, encrassent progressivement les artères. En effet, le LDL-cholestérol en excès stagne sur la paroi de l'artère et va petit à petit la dégrader. C'est le point de départ de la plaque d'athérome, à l'origine d'une diminution du calibre de l'artère et d'un ralentissement de la circulation sanguine.

Au niveau du cœur, cela se traduit par l'apparition d'une maladie coronarienne : la circulation du sang dans les artères du cœur, ou artères coronaires, est perturbée soit de façon brutale, c'est l'infarctus du myocarde, soit progressivement, c'est l'angine de poitrine ou angor.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 21/12/2010
Créé initialement par le 02/07/2000
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Recommandations pour la prise en charge des patients dyslipidémiques, Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) ; " Vivre avec du cholestérol " Dr Marian Apfelbaum (Ed. Du Rocher) ; " Le cholestérol et l'athérosclérose " Pr Jean-Luc De Gennes (Ed. Hermann).

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Partenaire média

Ecoutez la chronique sur le cholestérol de Public Santé :

Baisser son taux de cholestérol

en savoir plus

image_format_460_230

Quel poids idéal pour le coeur ?

  • Le surpoids et l'obésité sont des facteurs de risque majeurs liés au développement d'une maladie cardiovasculaire.  
    ...
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating