• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    89 avis
  • Astuces (0)

Stérilet au cuivre ou hormonal : avantages et inconvénients

Stérilet au cuivre ou hormonal : avantages et inconvénients

En matière de contraception, il existe deux types de stérilet : le stérilet au cuivre et le stérilet hormonal.

Quels sont leurs indications, leurs avantages et leurs inconvénients respectifs ? Le point avec le Dr David Elia*.

Quelles sont les grandes différences entre le stérilet au cuivre et le stérilet hormonal ?

Dr David Elia :

  • Le stérilet au cuivre est un petit dispositif en forme de T que l'on place dans la cavité utérine. Il comporte un petit fil de cuivre, lequel, avec l'aide de l'armature en plastique, provoque une mini réponse inflammatoire locale limitant la fécondation de l'ovule par le spermatozoïde et rendant l'endomètre impropre à la nidation.

    Son inconvénient possible est représenté par des règles jugées par les utilisatrices comme trop importantes. Cet inconvénient peut survenir dans un faible pourcentage de cas.
  • Lorsque c'est le cas, il suffit d'enlever ce stérilet au cuivre et de proposer un stérilet hormonal. Ce dernier a la même forme que le stérilet au cuivre, en ' T ', mais au lieu de comporter un fil de cuivre enroulé sur sa branche verticale, il possède un petit réservoir qui contient une hormone appelée lévonorgestrel. Il s'agit d'une copie chimique approchante de la progestérone, hormone clé fabriquée par les ovaires au moment de l'ovulation.

    Le lévonorgestrel va diffuser sur les parois de l'utérus et empêcher que la muqueuse utérine ne s'épaississe de façon importante, de sorte qu'au moment des règles, les saignements sont relativement discrets (quand ils persistent). Ce même principe est retrouvé avec la pilule classique : sous l'influence des hormones contenues dans la pilule, la muqueuse ne se développe pas beaucoup (pour empêcher la nidation d'un éventuel œuf fécondé), laquelle ne donnera lieu qu'à peu de saignements lors des règles.

    Avec le stérilet hormonal, un certain nombre de femmes n'auront même plus de règles du tout, elles seront en aménorrhée. Parfois, c'est d'ailleurs ce qui motive les femmes vers le choix de ce type de stérilet. L'avantage de ce stérilet est donc de diminuer les règles trop importantes avec les stérilets classiques, voire de stopper les règles. À ce titre, on peut même se servir du stérilet hormonal dans des situations où les femmes ont des règles trop importantes, indépendamment de toute contraception.

    Quant aux inconvénients du stérilet hormonal, ils restent faibles et peu nombreux. Soulignons le fait qu'un peu de lévonorgestrel passe dans le sang, ce qui est peut-être à l'origine des quelques éventuels effets secondaires de type acné notamment ou prise de poids, mais un faible nombre d'utilisatrices sont concernées. Il est vraiment très rare que ces effets motivent le retrait du stérilet.

Notons que l'efficacité du stérilet hormonal est légèrement supérieure à celle du stérilet au cuivre.

Le stérilet hormonal se change tous les 5 ans, le réservoir étant vide au bout de ce laps de temps.

Par comparaison, le stérilet au cuivre se remplace au bout de 5 à 10 ans.

Enfin, le stérilet hormonal est plus cher mais mieux remboursé que le stérilet au cuivre car il est considéré comme un médicament.

Peut-on poser un stérilet en cas d'accident de pilule ? Peut-on l'utiliser comme pilule du lendemain ?

Dr David Elia : On peut parfaitement utiliser le stérilet au cuivre comme contraception d'urgence.

On pense que le stérilet au cuivre agit au moment où l'œuf fécondé va se retrouver dans la cavité utérine, soit 3 ou 4 jours après l'ovulation. On dispose donc de 3 ou 4 jours, voire 5 jours maxi après un rapport sexuel à risque pour poser un stérilet en tant que contraception d'urgence.

Par comparaison, la pilule du lendemain doit être utilisée 24, 48 heures, voire 72 heures maximum après le rapport à risque.

Le mécanisme n'est cependant pas très bien connu. Le cuivre est également connu pour être spermicide. Mais on pense aussi que le stérilet augmente les contractions des trompes, perturbant la fécondation de l'œuf, voire l'empêchant. Ainsi, la fécondation aurait lieu, mais l'œuf arriverait trop tôt dans la cavité utérine en raison des contractions trop rapides des trompes. Enfin, on pense que le stérilet rend la muqueuse hostile à l'implantation de l'œuf par un mécanisme de micro inflammation.

On retiendra surtout que la pose d'un stérilet au cuivre apporte un délai supplémentaire dans la mise en œuvre de la contraception d'urgence.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 17/03/2011
Créé initialement par Isabelle Eustache le 17/07/2009
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Insterview du Dr David Elia, gynécologue, rédacteur en chef du magazine GENESIS, auteur de plus de 35 livres grand public et d'un site internet à destination des femmes, www.docteurdavidelia.com

* Le Dr David Elia est gynécologue, rédacteur en chef du magazine GENESIS, leader de la presse gynécologique, publie régulièrement dans les revues scientifiques et est l'auteur de plus de 35 livres grand public. Il a également créé un site internet à destination des femmes (www.docteurdavidelia.com), ainsi qu'une application à la rubrique " livres numériques de iPhone " : Dr DAVID ELIA, GYNECOLOGIE, où l'on peut télécharger ses livres gratuitement.
Et enfin, le Dr David Elia est membre du comité scientifique d'e-sante.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

image_format_460_230

Le stérilet

  • La contraception orale (pilule) reste la première méthode de contraception en France car elle est efficace, simple ...
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating