Six régimes à la moulinette !

Publié par Sophie Raynaud, journaliste santé le Mardi 22 Mars 2005 : 01h00
-A +A
Un rai de soleil, la perspective d'une jolie robe ou, pire, d'un maillot, et ça y est... C'est la fringale de régimes. Mais des formules classiques aux dernières trouvailles diététiques, laquelle choisir ? Low carb, protéines, Weight Watchers, Atkins, Mayo, Montignac, Hollywood... Pour vous, les diètes se sont mises à table.*

Cette fois, c'est décidé : dans moins d'un mois, vous ressortez le corsaire ! Dès lundi, c'est donc diète. Et d'ici là, une grande interrogation : laquelle ? Quelle formule adopter pour s'affiner sans mettre en péril sa santé ? « Le régime idéal, c'est d'abord celui qui convient à son mode de vie, celui qu'on trouve à son goût », explique la psycho-nutritionniste Francine Duret-Gossart**. Inutile de compter sur des sachets de poudre, lorsqu'on mange tous les jours en famille ! Mais, la diète parfaite, c'est surtout, celle que l'on définit avec son médecin, en fonction de sa forme, et après avoir cerné ses mauvaises habitudes. « L'important pour faire le bon choix, continue notre spécialiste, c'est de comprendre les raisons - parfois psychologiques - de sa prise de poids.

La ménopause n'explique pas toujours tout...

La ménopause n'est pas toujours seule en cause. Il peut aussi y avoir le départ du petit dernier, une cessation d'activité, une déprime passagère... Et ensuite ? Mieux vaut mettre tous les atouts de son côté. Par exemple, ne pas s'imposer de règles drastiques, abracadabrantesques, bref, impossibles. Oubliez donc les formules déséquilibrées, monotones et astreignantes, et prenez l'habitude de faire vos courses après déjeuner - vous serez moins tentée ! Enfin, souvenez-vous qu'il faut bouger (on brûle mieux les calories quand on fait de l'exercice). Oh, pas forcément beaucoup. Aucun nutritionniste ne vous demandera de faire de la course à pied ! Il suffit de se rappeler qu'on se dépense autant en tondant sa pelouse avec un engin mécanique ou en jardinant, qu'en marchant d'un bon pas, en nageant la brasse ou en s'élançant sur les pistes.

Les recettes qui nous vont à toutes

l) La formule Weight WatchersImporté des États-Unis en 1973, Weight Watchers, c'est d'abord un régime hypocalorique, reposant sur une réduction du nombre de calories. Mais la force de cette méthode, ce qui fait d'elle un poids lourd sur le marché de la minceur et une méthode à part entière, c'est qu'elle met au menu de tous ses adhérents un supplément : des réunions avec une animatrice, chaque semaine. Rien n'est interdit. Pourvu qu'on connaisse la valeur énergétique de ce qu'on mange, on peut prendre des fruits et légumes à volonté, certaines viandes, du poisson, des féculents et des laitages tous les jours. On peut aussi se faire plaisir avec du chocolat, des pâtisseries, des charcuteries ou de l'alcool. Compliqué ? Même pas ! Car on compte en points, et non en calories. On a droit à un quota en fonction de ses kilos à perdre, de son âge, de son sexe, de son activité physique - chaque type d'aliments correspondant à un nombre d'unités. Exemple : 1,5 pour une coupe de champagne, 4 pour une grosse assiette de pâtes fraîches, 2 pour une part de camembert, sachant par exemple, que je ne dois pas dépasser 20. C'est simple, il suffit de compter !Ça fonctionne ?Plus de 25 millions de personnes dans le monde auraient minci avec la méthode Weigt Watchers qui, en outre, permet de ne pas regrossir...Ce qui pêcheTout le monde n'a pas forcément envie d'étaler ses problèmes de poids. Qui plus est devant un groupe. Et la réunion hebdomadaire peut vite sembler contraignante ; à moins de faire le suivi individuel.L'avis du docteur Fricker« C'est une bonne méthode. Elle est agréable, même si, elle est un peu classique, pas assez personnalisée, et peut sembler rigide à certaine. Ces groupes, c'est assez scolaire... Toutefois, c'est un programme équilibré, sans aucun danger pour la santé, et qu'on peut suivre au besoin ponctuellement... durant des années !»2) Les formules hypocaloriquesLes diètes hypocaloriques sont des formules pauvres en calories -comme tous les régimes !-, mais où l'on peut manger à peu près normalement, sans excès ni grignotage évidemment. Bien sûr, vous connaissez le programme Weight Watchers. Ils sont nombreux. Le Soupe, en particulier, fait des émules. Il nous viendrait d'un hôpital des États-Unis (encore !), où il aurait été élaboré pour aider des patients obèses à perdre du poids. Comme son nom l'indique, il comporte surtout des potages, ni mixés, ni moulinés pour couper au mieux l'appétit, mais également des aliments riches en protéines et peu caloriques (fromage blanc, poisson, volailles...). Chaud devant, dans ce bol : moins de 1.000 calories par jour ! Autre nouveau venu du même cru : le Crétois allégé. Version light de l'alimentation crétoise, riche, saine et variée, il fait la part belle à l'huile d'olive (toutes proportions gardées) et aux fruits et légumes...Ça fonctionne ?En réduisant ses apports caloriques, on perd toujours du poids. Mais l'avantage avec ces formules-là, c'est que l'on continue de manger équilibré.Ce qui pêcheMieux vaut être rigoureuse... Il n'est pas toujours facile de tenir, même l'espace d'une ou deux semaines. Si dans la plupart des cas, ces formules permettent de rééquilibrer son alimentation, leurs bonnes habitudes doivent être conservées... à vie. Sinon on reprend dans la foulée.L'avis du Docteur Fricker« Ces diètes ne présentent aucun danger pour la santé, même à long terme. Le régime Soupe, par exemple, repose sur une excellente idée : manger plus de fruits et légumes, sans lesquels on ne peut ni mincir ni rester mince à long terme. Il n'y a qu'une seule chose à leur reprocher, ce sont des formules trop axées sur les valeurs énergétiques. Calculer ne suffit pas. Il faut aussi prendre en compte les interactions des nutriments, les conséquences de leur transformation dans l'organisme... À noter : ne restez pas plus de huit semaines d'affilée en dessous de 600 à 700 calories, et remontez ensuite à 1.400 calories, au moins. Et faites attention : quelle que soit l'option, il est indispensable de garder des aliments riches en protéines au menu (viande, poisson...), sous peine de mettre sa santé en danger.3) Les formules dissociéesElles ont eu leur heure de gloire. On les connaît sous les noms de Montignac, de Shelton ou d'Antoine. Toutes fonctionnent sur le même schéma. Avec elles, on peut manger de tout, ou presque, mais pas en même temps. Du coup, pendant le repas, à force de manger la même chose, on sature, c'est moins bon, et on s'arrête. Montignac interdit le mariage glucides-lipides (les graisses) et recommande les fruits en dehors des repas. Ce qui veut dire, du fromage sans baguette, des pâtes sans beurre, du ragoût sans pommes de terre. Le Shelton proscrit certaines associations telles que protéines et sucres, selon un classement complexe : on peut boire du lait, mais sans rien... Quant au régime Antoine, il repose sur une répartition quotidienne. Par exemple, le lundi sera le jour dédié au poisson, le mardi, celui des légumes, le mercredi, celui des oeufs... Il est censé s'équilibrer sur la semaine.Ça fonctionne ?Les régimes dissociés sont efficaces à court terme. Sur la balance, vous pouvez espérer entre un et trois kilos au moins par mois.Ce qui pêcheIls font mauvais ménage avec une vie de famille, sont astreignants et un peu monotones. D'où des risques de fringales incontrôlables et des difficultés à retrouver une alimentation normale sans reprendre.L'avis du docteur Fricker« Montignac et Shelton ne sont pas dangereux pour la santé, puisque toutes les familles d'aliments y sont représentées. Laitages, viandes, féculents, légumes et fruits, tout y est. Leur vrai problème, c'est qu'ils ne sont pas très agréables à suivre et sont peu conviviaux. Je déconseille, par contre, le régime Antoine, qui peut générer des déficits en micronutriments. Le corps à besoin de recharger ses batteries en vitamines et minéraux toutes les quatre à cinq heures. Ce qu'il ne peut pas faire avec cette formule, celle-ci reposant sur une répartition à la journée ».

Publié par Sophie Raynaud, journaliste santé le Mardi 22 Mars 2005 : 01h00
Source : Vivre Plus n°36, Avril 2005.
A lire aussi
Régimes amaigrissants : attention danger ! Publié le 25/02/2002 - 00h00

Malgré les mises en garde des nutritionnistes, les régimes amaigrissants continuent malheureusement d'être périodiquement pratiqués, et ce bien que l'on sache qu'ils ont les dangereux kilos yo-yo pour conséquence....

Alimentation : 5 fruits et légumes par jour, la panacée ? Publié le 15/10/2007 - 00h00

Les campagnes d'informations nutritionnelles dans le cadre du Plan National Nutrition Santé mettent en avant la nécessité de consommer au moins « 5 portions de fruits et légumes par jour ». Je vois souvent en consultation des patients me dire : « Et pourtant, je mange des fruits et des...

Régime Fricker Publié le 06/08/2010 - 00h00

Le Docteur Jacques Fricker, avec un livre sur sa méthode " Bien maigrir " publié chaque année depuis 1993, est un incontournable de la planète régimes. Au fil des années le Régime Fricker a évolué, s'adaptant aux modes et à l'évolution de la nutrition.

Plus d'articles