Et si on décidait de ne pas grossir ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 07 Décembre 2009 : 01h00

Une très sérieuse et récente étude (ObEpi 2009), démontre indiscutablement que nous grossissons de plus en plus : 46,4 % des Francais sont trop gros alors qu'en 2006, le chiffre était de 43,7 %. Que faire pour ne pas augmenter les statistiques ?

© Istock
PUB

De plus en plus de gros : un constat alarmant

Depuis 1997, le nombre de Français de poids normal diminue régulièrement tandis que, bien évidemment, celui des français en surpoids augmente, et ce dans toutes les catégories professionnelles. Néanmoins, c'est chez les personnes inactives que cette augmentation des gros est la plus importante.

On remarque que la majorité des Français en surpoids ont généralement dépassé 55 ans : plus on vieillit, plus on a tendance à grossir. Mais ce qui est nouveau cette année, c'est que la proportion de trop gros dans la tranche d'âge de 25 à 34 ans a beaucoup plus augmenté que dans les autres. Autrement dit, on grossit maintenant de plus en plus tôt !

Chaque étude, depuis 1997, avait montré que les hommes trop gros étaient plus nombreux que les femmes. Mais cette année, celles-ci commencent à les rattraper. Probablement parce qu'elles payent les effets des régimes amaigrissants répétés qui, on le sait, font grossir !

Tout cela n'est pas vraiment réjouissant...

PUB

Piqûre de rappel sur la " grossitude "

On ne grossit pas à l'insu de son plein gré !

On grossit toujours parce qu'on avale plus de calories que l'on en dépense. Et l'hérédité aggrave ce schéma dont il est impossible de sortir.

Le stress joue aussi son rôle. Il pourrait agir sur la fabrication d'hormones favorisant le stockage des graisses. Et il favorise le n'importe quoi alimentaire qui fait inévitablement grossir : petits-déjeuners et déjeuners escamotés ou trop rapides, grignotages à répétition, boissons et produits sucrés calmants.

On grossit parce qu'on mange trop gras et trop sucré mais aussi parce que l'on ne se bouge pas assez : on ne fait pas suffisamment travailler ses muscles alors qu'ils sont les plus gros consommateurs d'énergie.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 07 Décembre 2009 : 01h00
PUB
PUB
A lire aussi
Plan National Nutrition Santé : vaincre la " malbouffe " et l'obésitéPublié le 18/10/2005 - 00h00

PNSS : sous ces quatre majuscules, se cache le Programme National Nutrition Santé. Vaste programme, heureusement initié par les pouvoirs publics, mis en place en 2001 et relancé en septembre avec une grande campagne de communication. Comment le mettre en pratique et résister aux arguties...

Fibres : un bon atout pour mincir ?Publié le 12/01/2015 - 07h00

Invisibles dans notre alimentation, les fibres tiennent pourtant une place prépondérante dans notre équilibre alimentaire sans nous apporter la moindre calorie. C’est une des raisons pour lesquelles ces indispensables fibres sont un bon atout pour mincir.

Qu'est ce qu'un régime alimentaire équilibré ? Publié le 27/04/2009 - 00h00

Si l'on veut perdre du poids, pas de mystère, il est nécessaire de suivre un régime déséquilibré qui apporte moins de calories que l'on en dépense. C'est seulement ensuite, que l'on adopte un régime équilibré pour simplement maintenir son poids cible et éviter d'en reprendre. Interview du...

Plus d'articles