Ce billet fait partie du blog "Le blog de la Rédaction".

Santé : nous ne sommes pas tous pareils !

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 29 Octobre 2010 : 15h14
Mis à jour le Mardi 30 Novembre 2010 : 10h26
-A +A

Lu sur le forum e-santé : « Je viens de perdre 17 kilos et mon taux de cholestérol n'a absolument pas bougé donc votre article est désespérant !!!!!!! » Notre article conseillait de perdre du poids pour faire baisser son taux de cholestérol. Cet article est valable dans la très grande majorité des cas. Mais nous ne sommes pas tous pareils…

Tout d’abord, affirmons le haut et fort : ceux qui vont perdre du poids, s’ils sont en surpoids, même léger, verront leur taux de cholestérol baisser. Tous ? Non, car dans le cas du petit village gaulois d’Astérix, il y a des résistants. Et cette différence est d’ordre génétique, donc difficile à prévoir sauf si dans votre famille vous êtes nombreux à avoir beaucoup de cholestérol.

Que faut-il faire dans mon cas ?

Tout d’abord vous féliciter d’avoir perdu du poids. Trop de poids n’a pas des conséquences que sur le cholestérol. Cela entraîne :

- un risque de diabète avec une augmentation du taux de sucre dans le sang et une atteinte du pancréas,

- un risque cardiovasculaire notamment par fatigue du cœur,

- un risque de cancer avec la mise en place d’une inflammation généralisée chronique,

- un risque articulaire, les genoux et les hanches étant très sollicitées,

- un risque de santé global, 40 % des gens en réanimation étant obèses.

Perdre du poids est donc toujours bon pour votre santé et cela justifie pleinement de prendre rendez-vous avec votre diététicien, votre médecin nutritionniste ou votre médecin traitant.

Perdre du poids en mangeant mieux

Ensuite, vous conseiller de perdre du poids en mangeant mieux. Rappelons que les bases d’une bonne alimentation sont les fruits et légumes, les céréales complètes, les bonnes huiles (olive, colza, noix), les poissons et les volailles (de manière modérée, l’un des deux repas pouvant avantageusement être végétarien). Cela correspond au fameux régime méditerranéen, dont le bénéfice pour la santé a été démontré dans de nombreuses études. Cela ne correspond pas aux régimes hyperprotéinés comme les régimes Dukan ou Atkins. Ces régimes sont très déséquilibrés et ne permettent pas une rééducation alimentaire indispensable pour des résultats à long terme pour la santé.

Enfin vous recommander d’aller voir votre médecin traitant pour trouver le bon traitement capable de faire baisser votre cholestérol et vous protéger de ce fait des complications comme l’infarctus du myocarde ou l’attaque cérébrale. Ces traitements comme les statines sont très efficaces et là encore nous ne sommes pas tous pareils. Certaines statines marchent avec certains, pas avec d’autres et inversement. C’est avec votre médecin qu’il faut chercher et trouver le traitement qui vous correspond.

Nous ne sommes donc pas tous pareils, mais la médecine nous permet de plus en plus de trouver des solutions pour chacun. Il ne faut donc pas désespérer…

Source : forum e-sante.fr

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 29 Octobre 2010 : 15h14
Mis à jour le Mardi 30 Novembre 2010 : 10h26
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
A lire aussi
Statines : LE médicament anti cholestérol Publié le 25/03/2013 - 09h53

Le traitement de l’excès de cholestérol est installé depuis longtemps dans nos habitudes.Plusieurs familles de médicaments sont utilisées pour faire diminuer le taux de cholestérol dans le sang. La famille la plus prescrite aujourd’hui est celle des statines.Que sont ces médicaments si...

Comment faire baisser votre taux de cholestérol ? Publié le 09/03/2012 - 10h32

Quels sont les moyens dont on dispose pour faire baisser son taux de cholestérol ? Trois grands axes sont à explorer activement : le régime anti-cholestérol, l’activité physique et les médicaments hypocholestérolémiants. Le point sur la meilleure façon de faire diminuer le cholestérol.

La vérité sur le cholestérol et les statines Publié le 21/05/2013 - 07h31

Les statines sont maintenant d’anciens médicaments, pris par des millions d’entre nous, dont votre serviteur, pour se protéger des complications cardiovasculaires et des démences qui menacent ceux dont les facteurs de risque cardiovasculaire sont élevés. Une polémique et un livre, « La...

Plus d'articles