Santé animale : les interventions chirurgicales

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">01/09/2008 - 02h00</span>
-A +A

Stérilisation, détartrage, ablation de tumeur et fracture comptent parmi les nombreux motifs d'intervention chirurgicale que peut subir votre ami canin ou félin. Quelques précautions s'imposent afin que celle-ci se passe avec un maximum de confort et de sécurité pour votre animal.

Intervention chirurgicale: souvent au moins une fois dans leur vie!

Même s'ils ne souffrent d'aucune maladie, leschiens et chats font souvent l'objet d'une intervention chirurgicale au moins une fois dans leur vie, notamment lors de la stérilisation des chiennes et des chattes dans un but préventif (tumeurs mammaires, infection de l'utérus…). En outre, les affections dentaires (tartre, dents cassées…), certaines fractures ou encore la présence de tumeurs nécessitent également une chirurgie dans un but curatif.

A jeun avant l'opération

Pour être opéré, votre petit compagnon va devoir être anesthésié. L'anesthésie utilisée sera réalisée par une injection intramusculaire ou intraveineuse et parfois également, à l'aide de gaz anesthésiques, suite à la mise en place d'une sonde dans la trachée de votre ami. Dans tous les cas, il est impératif que votre animal soit à jeun pour l'anesthésie. La veille, vous devrez donc veiller à ce qu'il n'ait accès à aucune nourriture. Votre vétérinaire vous précisera l'heure à laquelle vous devrez ôter les aliments et éventuellement l'eau, en fonction du type d'anesthésie et d'intervention que doit subir votre ami.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">01/09/2008 - 02h00</span>
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Plus d'articles