Ravintsara : essentielle pour l’hiver !

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 20 Janvier 2014 : 08h00
Mis à jour le Jeudi 26 Novembre 2015 : 14h30
-A +A

L’huile essentielle de ravintsara est souvent présentée comme la reine de l’hiver : souveraine contre les microbes qui nous guettent particulièrement en cette saison, comme la grippe (mais pas seulement).

Faisons les présentations.

Huile essentielle de ravintsara, pour qui, pour quoi ?

L’autre nom du ravintsara cinnamomum, c’est le camphrier ou arbre à camphre. Cette substance précieuse est connue depuis des millénaires pour son action assainissante, elle était notamment utilisée pour embaumer les morts et éviter la propagation de la peste.

Si elle a si bonne réputation, c’est parce que l’huile essentielle de ravintsara est très efficace contre les virus.

Et comme elle dégage les voies respiratoires en plus, elle est particulièrement recommandée contre les infections des voies aériennes, fréquentes en hiver.

De la grippe à la bronchite en passant par le bête rhume, elles peuvent toutes être contrées par cette huile très parfumée.

Ravintsara : d’autres vertus encore...

Les bénéfices du ravintsara vont plus loin encore, puisque cette huile essentielle est aussi recommandée en cas de coups de fatigue et d'épisodes stressants.

Quelles précautions quand on utilise l’huile essentielle de ravintsara ?

Comme toutes ses semblables, l’huile essentielle de ravintsara est un principe actif qui doit être utilisé avec précautions. Soulignons cependant avant de commencer que c’est l’une des mieux tolérées, et qu’elle est notamment recommandée pour les jeunes enfants.

Malgré cela, sauf avis médical il est déconseillé d’utiliser l’huile essentielle de ravintsara pour les femmes enceintes et les bébés (moins d’un an).

Rappelons aussi que les huiles essentielles peuvent entraîner des interactions avec certains médicaments. Si vous êtes sous traitement, consultez votre médecin avant de vous lancer dans l’aromathérapie !

Attention, le nom ravintsara est proche de celui d’une autre huile essentielle : celle de ravensare aromatique. Ouvrez l’œil quand vous achetez, ou demandez conseil à votre pharmacien.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 20 Janvier 2014 : 08h00
Mis à jour le Jeudi 26 Novembre 2015 : 14h30
Source : Juliani, HR et al., Phytochemical analysis, mars 2006. Chen, W. et al., Molecules, mai 2013. Tu-Saint Girons, F. « Le choix des huiles essentielles », éd. Jouvence. A. Moro Buronzo, Grand guide des huiles essentielles, éd. Hachette
A lire aussi
Plus d'articles