Publicités alimentaires : les enfants toujours en danger d'obésité

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 24 Septembre 2007 : 02h00
Une simple analyse des publicités alimentaires diffusées lors des programmes pour enfants, réalisée en 2006 et réitérée cette année, montre que rien n'a changé. Les industriels continuent à bombarder les enfants de publicités portant sur des produits gras et/ou sucrés. L'UFC-Que Choisir réclame des mesures radicales afin de freiner la progression de l'obésité .

La publicité alimentaire contribue à l'obésité

L'UFC-Que Choisir parle de "harcèlement alimentaire des enfants" et dénonce l'inertie depuis la démonstration en 2006 du rôle des publicités alimentaires dans la hausse de l'obésité en France. A cette époque, une enquête montrait que les 30% d'enfants les plus exposés aux publicités étaient ceux qui consommaient le plus d'aliments gras et sucrés. Mais selon une analyse réitérée cette année, 87% des publicités diffusées lors des programmes pour enfants portent sur des produits gras et sucrés (notamment des produits laitiers très gras ou sucrés, des céréales très sucrées et des confiseries), contre 89% en 2006.De toute évidence, l'apposition des bandeaux sanitaires "mangez cinq fruits" ou "faites de l'exercice", n'a pas eu les effets escomptés. Pourtant, cette disposition est en place depuis février 2007, tout comme l'effort des publicitaires à prohiber les comportements d'excès et à privilégier les comportements sains.

En attente de mesures concrètes et radicales

En conséquence, l'UFC réclame "une loi interdisant les publicités pour les produits très gras ou sucrés durant les programmes pour enfants". Elle propose également "d'instaurer une TVA sociétale alimentaire en appliquant un taux de TVA majoré à 19,6% aux produits les plus riches en matières grasses, sucres ou sel". L'objectif : inciter les consommateurs à se tourner vers des produits plus sains pour leur santé.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 24 Septembre 2007 : 02h00
Source : Dossier de presse UFC-Que-Choisir, 18 septembre 2007.
A lire aussi
Obésité infantile : la pub est la fautivePublié le 01/10/2006 - 00h00

L'Union fédérale des consommateurs Que Choisir vient de publier des résultats édifiants sur les dangers des publicités de l'industrie agroalimentaire, qu'elle accuse de « fabricants d'obésité ». Les publicités favorisent nettement le déséquilibre alimentaire chez les enfants et...

L'obésité de l'enfant gagne du terrainPublié le 13/08/2001 - 00h00

L'obésité est un fléau qui n'épargne pas les enfants, de plus en plus nombreux dans les pays occidentaux à souffrir de ce problème. L'obésité expose l'enfant à des complications touchant les articulations, la peau et aussi le métabolisme des graisses et des sucres. A long terme, le risque...

Plus d'articles