Obésité de l'enfant : le manque de sommeil fait grossir

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Avril 2006 : 02h00
-A +A
L'obésité infantile ne cesse de progresser. Les causes sont multiples, avec, aux premiers rangs, de mauvaises habitudes alimentaires et pas assez d'activités physiques. Mais le manque de sommeil joue également un rôle prépondérant. En effet, les enfants qui dorment peu sont davantage exposés à la prise de poids.

Sommeil et poids

L'hypothèse selon laquelle le manque de sommeil contribue à augmenter le risque de développer un excès de poids a déjà été formulée et argumentée par plusieurs études.L'explication se situe au niveau hormonal. En effet, la privation de sommeil induit une augmentation de la sécrétion de ghréline et une diminution de la sécrétion de leptine. Ces deux hormones sont connues respectivement pour stimuler l'appétit et calmer la faim. C'est ainsi que dormir peu incite à manger davantage. Cette constatation a notamment été observée chez des volontaires ayant détaillé leurs habitudes de sommeil : la réduction du temps de sommeil de 8 à 5 heures s'accompagne d'une augmentation de 3,6% de l'indice de masse corporelle (poids sur la taille au carré). Plus généralement, le poids augmente proportionnellement à la diminution de la durée du sommeil.

Attention à la dette de sommeil chez l'enfant !

Ces données se confirment chez les enfants. En effet, selon une étude canadienne, les enfants qui ne dorment pas suffisamment sont davantage à risques de surpoids, voire d'obésité. Parmi les 400 enfants de 5 à 10 ans qui ont été suivis, 20% des garçons et 24% des filles présentaient un excès de poids. Après avoir interrogé les parents et mesuré le poids, la taille et l'indice de masse corporelle, les chercheurs constatent une forte relation entre le temps de sommeil et le poids. Comparativement aux enfants qui dorment 12 à 13 heures par jour, ceux qui ont une durée de sommeil qui n'excède pas 8 à 10 heures présentent deux fois plus de risques de surpoids. Il devient donc impératif d'inclure le manque de sommeil à la liste des causes de l'obésité infantile. En pratique, les parents doivent inciter leurs enfants à pratiquer régulièrement des activités physiques, à adopter une alimentation variée et équilibrée et à dormir suffisamment. Ces trois points doivent être mis en place de façon durable et nécessitent donc de prendre de nouvelles habitudes sur le long terme.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Avril 2006 : 02h00
Source : Chaput J.P et coll., Int. J. Obes. (Lond), 14 mars 2006 ; Taheri S., PloS Med., Dec 2004.
A lire aussi
Attention, la télé fait grossir Publié le 21/11/2014 - 15h00

Le 21 novembre 2014, c'est la Journée mondiale de la télévision. Elle a été initiée en 1996 par l’Assemblée générale des Nations Unies pour encourager les échanges mondiaux de programmes télés se concentrant sur la paix, la sécurité, le développement social et économique et...

Définition et dangers de l'obésité Publié le 23/08/2001 - 00h00

L'obésité est médicalement définie comme étant une augmentation très importante de la masse grasse associée à une élévation des risques de morbidité (maladies diverses) et de mortalité.

Bien dormir, la clé pour ne pas grossir Publié le 11/06/2007 - 00h00

Le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de notre cerveau, mais aussi de tout notre organisme. Les données s'accumulent concernant le lien entre le manque de sommeil et l'obésité, mais aussi avec le diabète et les maladies cardiovasculaires. Un bon sommeil semble plus que jamais...

Dormir plus freine la prise de poids ! Publié le 20/06/2012 - 16h58

Il semblerait que le manque de sommeil augmente le risque de prise de poids.Maintenant, la question est de savoir si la relation inverse est également vraie, à savoir si dormir davantage permet de diminuer le risque de surpoids ?

Plus d'articles