Pourquoi faut-il manger bio le plus souvent possible ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 19 Novembre 2015 : 15h42
Mis à jour le Vendredi 27 Novembre 2015 : 16h43

Manger bio autant que possible semble devenir une nécessité tant les pesticides sont nombreux dans notre alimentation qu’ils rendent toxique.

C’est un moyen important de préserver notre santé et surtout celle des enfants.

Les pesticides, c’est quoi ?

On englobe sous ce terme un grand nombre de produits chimiques divers et variés

Classés en 22 différentes catégories, ils vont des algicides utilisés pour éliminer par exemple les algues qui peuvent se former dans votre piscine aux taupicides que vous utilisez peut-être quand des taupes ravagent votre pelouse, en passant par les insecticides qu’ils vous arrivent d’utiliser généreusement quand les moustiques vous piquent, les fongicides pour lutter contre les champignons, et les herbicides, c’est-à-dire les désherbants dont vous vous servez si vous avez un jardin.

A cela s’ajoutent les produits phytosanitaires dont le but est de prévenir ou de soigner les maladies des végétaux.

Insecticides, fongicides et herbicidessont les pesticides les plus employés, tant dans l’agriculture que dans le jardinage. Dans ces derniers, se trouve le fameux glyphosate (le Round Up) que l’OMS (Organisation de la santé) a classé comme « cancérogène certain », dans une étude publiée le 20 mars 2015, mais qui n’est toujours pas interdit.

En 2007, lors du Grenelle de l’environnement, un plan avait été mis en place pour réduire leur emploi de 50% d’ici 2018. En 2015, les objectifs sont loin d’être atteints même si les quantités de pesticides employées dans l’agriculture ont quand même diminué.

Quels sont les dangers des pesticides ?

Ils sont, hélas, fort nombreux et ont été répertoriés par une gigantesque étude de l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale).

Les pesticides perturbent le système endocrinien, même quand ils sont absorbés en petites quantités. Ce qui a des conséquences catastrophiques chez les femmes enceintes et sur le bébé qu’elles portent qui vont des avortements ou accouchements prématurés aux malformations et aux retards de croissance chez les enfants. Chez les plus grands, les pesticides seraient aussi impliqués dans les troubles d’hyperactivité et de l’attention.

Chez les adultes, ils augmentent le risque de cancers, surtout celui de la prostate, et de maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer etc.).

Quand on voit le développement assez spectaculaire de toutes ces maladies depuis quelques années, on ne peut qu’avoir envie d’éviter les pesticides.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 19 Novembre 2015 : 15h42
Mis à jour le Vendredi 27 Novembre 2015 : 16h43
Source : - http://www.thelancet.com/journals/lanonc/article/PIIS1470-2045(15)70134-8/abstract
- http://www.pan-europe.info/issues/food-contamination-continues
- Casida JE, Pest toxicology: the primary mechanisms of pesticide action ; Chem Res Toxicol. 2009 Apr; 22(4):609-19
- http://www.inserm.fr/actualites/rubriques/actualites-societe/pesticides-effets-sur-la-sante-une-expertise-collective-de-l-inserm
A lire aussi
Anxiété alimentaire : manger et ne pas grossirPublié le 01/04/2011 - 09h33

Panique à bord ! Docus télé, livres et articles de magazines détaillant généreusement les multiples dangers de notre alimentation se sont accumulés. Ajoutez à cela un tsunami monstrueux, une centrale atomique qui fait boum, il y a de quoi être noyé d'anxiété. Et être sérieusement...

Un pesticide, ça va, trois, bonjour les dégâts !Publié le 19/08/2012 - 22h00

Alors que pris isolément, aux doses autorisées, un pesticide isolé ne présente pas de toxicité cellulaire notable, la combinaison de trois pesticides peut être très dangereuse. C’est ce que vient de confirmer une étude de toxicologie anglaise qui devrait nous pousser à plus de...

Plus d'articles