Pintade

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 24 Août 2001 : 02h00
Mis à jour le Samedi 15 Septembre 2007 : 02h00
-A +A
La France est le premier producteur de pintades et de pintadeaux. C'est un oiseau venu d'Afrique. D'ailleurs certaines espèces y sont encore sauvages, là-bas, et on continue de les chasser.

La pintade fut ramenée d'Afrique par les navigateurs portugais qui l'avaient nommée "pintada", c'est-à-dire "peinte" à cause de son plumage noir tacheté de blanc. La chair de la pintade n'est pas blanche comme celle des autres volailles mais brune comme celle des gibiers. Elle s'est vite et très bien acclimatée en Europe et fut rapidement domestiquée. Mais le caractère sauvage de la pintade fait qu'elle a toujours fermement récusé l'élevage intensif, ce qui préserve sa qualité. En effet, cet oiseau refuse obstinément de pondre quand il est enfermé. De plus, les pintades, même domestiquées, n'aiment pas du tout couver !Toutes les pintades proviennent de petits élevages. Élevées dans des bâtiments et surtout dehors, sur des parcours, elles se nourrissent de maïs et d'insectes.

Plusieurs espèces de pintades

Il en existe trois :

  • la pintade "royale" : elle n'a que quelques plumes sur la nuque. Elle vit toujours en Somalie, au Tanganika et au Zanzibar ;
  • la pintade "huppée d'Afrique" que l'on trouve en Afrique tropicale ;
  • la pintade "casquée" qui vient de l'ouest de l'Afrique.

C'est celle-ci qui s'est installée partout : la variété "grise" est la plus répandue et est ainsi appelée car ses plumes sont de cette couleur et perlées de blanc. Jusque dans les années 50, la pintade est restée une volaille de luxe. Ensuite, les progrès de la sélection et de la technique ont permis de maîtriser les difficultés d'élevage de cette volaille et d'assurer l'essor de sa production. La France est le premier producteur mondial de pintades et de pintadeaux (pintades de moins de trois mois), assurant les deux-tiers de la production mondiale avec cinquante millions de pintades chaque année.

Les différentes qualités

On distingue :

  • les pintades "standard" : abattues à 80 jours, leur alimentation n'est soumise à aucune norme. Leur chair est assez sèche.
  • les pintades "fermières" Label rouge : abattues à 94 jours, leur alimentation est soumise à des normes de qualité très strictes. Elles sont plus dodues.
  • les pintadeaux : abattus à moins de 3 mois, ils sont élevés en volières. Leur alimentation est normalisée. Le poids d'un pintadeau est de 1 kg environ. Certains, comme les pintadeaux de la Drôme bénéficient d'une IGP (Indication Géographique Protégée).

Les pintades se trouvent effilées, prêtes à cuire, en barquettes dans les grandes surfaces. Chez les bouchers, elles sont souvent protégées par une barde qu'il vaut mieux enlever.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 24 Août 2001 : 02h00
Mis à jour le Samedi 15 Septembre 2007 : 02h00
A lire aussi
Dinde et dindonneau Publié le 27/08/2001 - 00h00

La dinde est un oiseau de la famille des gallinacés. Le mâle s'appelle dindon et l'enfant dindonneau....

Caille Publié le 23/08/2001 - 00h00

La caille est un oiseau sauvage et migrateur (donc un gibier) dont il existe différentes espèces. Mais la caille se prête fort bien à la captivité. Sa domestication et son élevage l'ont transformée en volaille.

Boeuf Publié le 12/07/2001 - 00h00

Le boeuf est défini comme étant un animal bovin, mâle, castré, adulte.

Plus d'articles