Caille

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 23 Août 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 27 Août 2007 : 02h00
-A +A
La caille est un oiseau sauvage et migrateur (donc un gibier) dont il existe différentes espèces. Mais la caille se prête fort bien à la captivité. Sa domestication et son élevage l'ont transformée en volaille.

Cailles d'élevage

La caille est un petit oiseau rondelet qui pèse entre 100 et 200 g. Celle qui est domestiquée et élevée est la petite Coturnix Japonica.Les femelles sont très prolifiques. Elles commencent à pondre de bonne heure, à l'âge de 42 jours et de façon assez frénétique : une caille peut fournir jusqu'à 300 oeufs par an. Les noces reproductives se déroulent dans des cages où l'on réunit un mâle pour deux ou six femelles. Une fois pondus, les oeufs sont couvés par des cailles dites éleveuses et il leur faut seulement de 16 à 18 jours pour éclore. Les poussins sont ensuite élevés et nourris d'aliments spéciaux contenant 70 % de céréales au minimum. Ils sont adultes et bons à consommer à l'âge de 6 semaines.

Critères de qualité

Les cailles d'élevage sont commercialisées plumées, parées, prêtes à être consommées. Elles sont munie d'une agrafe en aluminium fixée sur une aile. Le numéro d'immatriculation de l'éleveur y est inscrit. Il vaut mieux choisir des cailles Label Rouge. Celui-ci impose des normes d'espace d'élevage et de nourriture : c'est une garantie de qualité. Les autres cailles ne sont pas toujours très bonnes, souvent trop grasses et avec une chair molle. L'étiquette mentionne la provenance de la caille, les dates d'abattage et de conditionnement : c'est le moyen de vérifier sa fraîcheur. Les cailles sont assez fragiles : il faut les conserver au réfrigérateur à l'endroit le plus froid et les cuisiner au maximum deux jours après leur achat.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 23 Août 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 27 Août 2007 : 02h00
A lire aussi
Oeuf de caille Publié le 23/08/2001 - 00h00

La caille est un oiseau très prolifique. Elle commence à pondre dès l'âge de six semaines et elle fournit de deux cents à trois cents oeufs par an.

Poule, poularde Publié le 26/02/2009 - 00h00

On mettait traditionnellement la poule au pot du temps où elle était un mets aimé du bon roi Henry IV qui voulait que tous ses sujets en profitent. Maintenant, on a à faire avec des poules dites de réforme, après de bons et loyaux services de ponte, ou alors à de succulentes poulardes.

Porc Publié le 23/08/2001 - 00h00

Le porc, descendant probable du sanglier, fut longtemps un animal familier. Il se nourrissait des déchets de la ferme. Quand il était bien gras, on le tuait. Découpé, salé, conservé en salaisons ou en jambon, transformé en pâtés, en boudin, en lard, il nourrissait la famille pendant des...

Pigeon Publié le 24/08/2001 - 00h00

Le pigeon, oiseau sauvage domestiqué depuis fort longtemps, a toujours été un volatile familier de l'homme, et ce depuis des millénaires. Celui-ci l'a toujours utilisé aussi bien pour se nourrir que pour transporter des messages, mettant ainsi à profit sa docilité, sa fécondité et son...

Plus d'articles