Ongle incarné, un traitement efficace et méconnu : la phénolisation

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Février 2008 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Septembre 2012 : 09h27
-A +A

Les interventions visant à se débarrasser d'un ongle incarné sont souvent douloureuses et invalidantes. Une technique alternative très intéressante a été mise au point aux Etats-Unis voici de nombreuses années : la phénolisation. En quoi consiste-t-elle ? Pourquoi est-elle si peu pratiquée ? Nous avons interrogé le Dr Philippe Abimelec*, dermatologue et spécialiste de l'ongle.

Quelle est cette technique de phénolisation ?

En cas d'ongle incarné, trois types d'interventions peuvent être réalisés. Le plus classique consiste à ôter chirurgicalement un quartier d'ongle et de chair. Cette technique comporte souvent des suites opératoires douloureuses et implique en général un arrêt de travail d'une à trois semaines. La destruction de la racine de l'ongle au laser est plus intéressante car les suites sont plus simples. Elle nécessite cependant une incision au bistouri et une suture qui implique, elle aussi, des douleurs. (A lire sur e-sante : «Comment soigne-t-on l'ongle incarné ?»)La 3e possibilité repose sur le phénol. Elle présente de gros intérêts par rapport aux deux autres solutions. En effet, cette intervention est peu douloureuse, il n'y a quasiment pas de suites opératoires et elle ne nécessite le plus souvent aucun arrêt de travail. La phénolisation est réalisée sous anesthésie locale par le dermatologue, qui découpe la languette d'ongle incarné, puis applique un acide qui « cautérise » la racine et évite la récidive de l'incarnation. Le phénol ou acide carbolique est un alcool qui provient de la houille. Il est antiseptique et détruit les tissus à forte concentration. Le phénol est aussi utilisé pour des peelings qui permettent une correction des rides profondes.La phénolisation est une intervention légère qui peut être pratiquée par le dermatologue à son cabinet médical. Une fois l'anesthésie locale réalisée, l'intervention est indolore. Les antidouleurs usuels permettent des suites simples. Certes, il sera difficile de faire du sport ou de se lancer dans de grandes marches pendant 2 à 3 semaines, mais une personne qui exerce une profession sédentaire de type travail de bureau, peut reprendre immédiatement son activité sans aucun arrêt de travail.

Existe-t-il des contre-indications au phénol ?

Les troubles de la circulation des membres inférieurs représentent la seule contre-indication s'ils sont sévères. Mais en cas de trouble circulatoire sévère, toute intervention des orteils et des doigts doit être réalisée avec la plus grande précaution. Le risque de récidives est d'environ 3%, comme avec les autres techniques. Il faut cependant reconnaître que cette technique reste peu pratiquée et qu'il est difficile de trouver un praticien qui la réalise, c'est peut être là son inconvénient essentiel.En pratique, les personnes qui souhaitent bénéficier de cette technique doivent demander conseil à leur dermatologue pour être orientées. * Le Dr Philippe Abimelec est dermatologue, ancien attaché à l'hôpital Saint-Louis, Médecine et chirurgie de la peau, des ongles et des cheveux et membre de la Société française de dermatologie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Février 2008 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Septembre 2012 : 09h27
Source : Conseiller scientifique : Dr Philippe Abimelec, dermatologue à Paris.
 
Pour en savoir plus : Fiches d'informations sur les maladies des ongles (ongle incarnétraitement de l'ongle incarnémycose de l'ongle), des cheveux (chute de cheveux et greffe de cheveuxpelade), l'esthétique (épilation lasertraitement des rides), le traitement laser (traitement des rougeurstraitement des ridestraitement des taches brunes) et les maladies de la peau (acnétraitement des cicatrices d'acnécancer de la peauhyperhidrose).
A lire aussi
Comment soigne-t-on l'ongle incarné ? Publié le 28/01/2008 - 00h00

La pénétration d'un fragment d'ongle dans la chair est gênante, douloureuse et peut faire le lit d'une infection.Quelles sont les solutions ? Quand et qui consulter pour un ongle incarné ?Le point avec le Dr Philippe Abimelec*, dermatologue et spécialiste de l'ongle.

Hallux valgus ou oignon : la chirurgie en 8 questions Publié le 30/12/2008 - 00h00

L'Hallux valgus ou oignon correspond à une déformation caractéristique de l'avant-pied. Disgracieuse, gênante, voire très douloureuse, cette affection peut nécessiter de recourir à la chirurgie. Les techniques ont grandement évolué, rendant l'opération moins invasive avec une meilleure...

La césarienne, une intervention de plus en plus fréquente Publié le 16/07/2001 - 00h00

Les accouchements par césarienne sont de plus en plus nombreux dans notre pays. Réalisés pour préserver la vie de la maman et du bébé, ils ont des indications bien précises, posées avant l'accouchement (césariennes programmées) ou au cours de celui-ci (césariennes en urgence). Il s'agit...

Plus d'articles