• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    6 avis
  • Témoignages (0)

On grossit à cause du CO2 ?

Article publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 04/04/2012


On grossit à cause du CO2 ?

C'est l'hypothèse formulée par des chercheurs de l'Université de Copenhague.

Ils ont constaté que l'épidémie d'obésité mondiale n'affectait pas que les humains mais aussi un certain nombre d'espèces animales alors que rien n'a changé - à l'inverse des humains - dans leur alimentation ni dans leur activité physique.

Ils en ont déduit qu'il devait y avoir un facteur environnemental commun aux hommes et aux animaux qui contribuait à faire grossir.

Ils ont observé qu'en même temps, la concentration atmosphérique en CO2 (dioxyde de carbone ou gaz carbonique) avait augmenté de plus de 40 %.

Or, plus on respire de CO2, plus le pH (équilibre acide base) du sang diminue. Ce qui se répercute sur le liquide céphalo-rachidien et perturbe les cellules nerveuses de l'hypothalamus qui régulent l'appétit et le sommeil.

Celles-ci sont très sensibles à ce pH. Elles doublent leur activité dès qu'il devient à peine un peu plus acide, ce qui est le cas avec le CO2.

Ces chercheurs ont donc fait cette hypothèse : la charge acide dans l'atmosphère peut augmenter l'appétit, donc l'apport énergétique et diminuer la dépense d'énergie, ce qui contribuerait à l'épidémie actuelle d'obésité.

C'est pas gai… Ce fichu gaz carbonique contribue déjà à l'effet de serre et au réchauffement du climat. Voilà que maintenant il nous ferait aussi grossir.

On a intérêt à aller courir ou se balader dans les bois, où l'air est plus pur, plutôt qu'en ville !

 

Paule

 

A proposed potential role for increasing atmospheric CO2 as a promoter of weight gain and obesity. L-G Hersoug, A Sjödinand A AstrupDepartment of Human Nutrition, Faculty of Life Science, University of Copenhagen, Frederiksberg, Denmark - Nutrition and Diabetes (2012) 2, e31; doi:10.1038/nutd.2012.2
Published online 5 March 2012

 

Article publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 04/04/2012

Ce billet fait partie du blog de Paule Neyrat, Le blog de Paule

Trouvez-vous cet article intéressant ?