Obésité infantile : au début, ça ne se voit pas !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 04 Janvier 2005 : 01h00

L'épidémie d'obésité n'épargne pas la France. Cette maladie doit se dépister dès la naissance. Afin d'alerter et d'informer les familles, la première journée nationale de dépistage de l'obésité infantile se déroulera le samedi 8 janvier 2005. Plus de 600 pédiatres accueilleront gratuitement dans les mairies participantes, enfants et parents afin d'établir un diagnostic et divulguer des conseils.

© Istock
PUB

Actuellement en France, un enfant sur huit est touché par l'obésité, soit deux fois plus qu'il y a dix ans. Il faut savoir qu'au-delà des problèmes psychologiques (rejet, moqueries, baisse d'estime de soi), cette maladie réduit l'espérance de vie de 13 ans !En effet, elle augmente considérablement le risque de nombreuses pathologies : 2/3 des enfants obèses le resteront à l'âge adulte, avec un risque de complications cardiovasculaires multiplié par trois, de diabète multiplié par neuf, de problèmes orthopédiques

Repérage précoce

L'objectif n'est pas de prôner la minceur, mais de repérer le plus tôt possible toute prise de poids excessive. Or l'excès pondéral est souvent subjectif et sa perception varie selon les familles. En voyant se dessiner les côtes de leurs enfants, nombre de parents ont tendance à les trouver trop maigres (or cet aspect est normal jusqu'à l'âge de 6 ans). Inversement, un enfant tout en rondeur avec quelques plis a tendance à les rassurer. C'est pourquoi, il est essentiel d'utiliser l'indice de masse corporelle (IMC), un calcul prenant en compte la taille et le poids de l'enfant à un moment donné. Le chiffre ainsi obtenu est indépendant de toutes considérations médicales ou familiales.L'IMC doit donc être calculé à tous les âges de la vie et rapporté sur les courbes du carnet de santé. Le tracé de la courbe permet de mettre en évidence de façon précoce une prise de poids excessive chez votre enfant.

PUB

Rendez-vous le 8 janvier !

Organisée à l'initiative de l'Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA), cette première édition de la Journée nationale de dépistage de l'obésité infantile permettra d'insister sur l'importance du suivi systématique des enfants. Au début quelques kilos en trop ne se voient pas. Or c'est précisément lorsque ces quelques kilos s'installent qu'il faut agir. L'objectif est d'alerter et d'informer les familles sur ce problème majeur dont la difficulté repose en grande partie sur l'insuffisance du dépistage précoce et sur la représentation négative que le public s'en fait. Plus de 600 pédiatres proposeront aux familles des consultations gratuites dans les 77 mairies participantes.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 04 Janvier 2005 : 01h00
Source : Association française de pédiatrie ambulatoire, www.afpa.org.
PUB
PUB
A lire aussi
10 astuces et conseils aux parents contre l'obésité infantilePublié le 14/01/2008 - 00h00

L'Association française de pédiatrie ambulatoire a organisé pour la 4e année consécutive une Journée nationale de dépistage de l'obésité infantile, afin que le dépistage soit précoce, ce qui permettrait une prise en charge plus efficace. A cette occasion, une série de conseils et...

L'obésité de l'enfant gagne du terrainPublié le 13/08/2001 - 00h00

L'obésité est un fléau qui n'épargne pas les enfants, de plus en plus nombreux dans les pays occidentaux à souffrir de ce problème. L'obésité expose l'enfant à des complications touchant les articulations, la peau et aussi le métabolisme des graisses et des sucres. A long terme, le risque...

Plus d'articles