Des moustiques génétiquement modifiés contre le palu

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 03 Juin 2002 : 02h00
-A +A
Grâce à la manipulation génétique, le paludisme pourrait ne plus passer par le moustique ! En effet, des chercheurs américains et allemands viennent de produire des moustiques transgéniques incapables de transmettre la maladie à l'homme.

Explications

Le moustique est le vecteur du paludisme (ou malaria). En d'autres termes, c'est lui qui transmet d'une personne à une autre l'agent infectieux (le Plasmodium falciparum).Afin d'empêcher cette transmission, des chercheurs ont modifié génétiquement des moustiques. Ils ont réussi à introduire des gènes étrangers conférant des propriétés antipaludéennes. Plus précisément, ces gènes ont la particularité de bloquer le développement de l'agent infectieux.Cet essai reste préliminaire et nombre d'obstacles persistent. Cependant, cette découverte apporte de nouvelles armes dans la lutte contre cette maladie.

Paludisme : un constat actuel tragique

  • Une bonne moitié de la population mondiale est toujours confrontée à cette maladie.
  • Elle tue chaque année entre 1 et 3 millions de personnes, principalement en Afrique.
  • Toutes les 12 secondes, une personne en décède.
  • Elle résiste aux médicaments.
  • Il n'existe aucun vaccin.
  • Si rien est fait, le nombre de victimes devrait doubler d'ici une vingtaine d'années.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 03 Juin 2002 : 02h00
Source : Nature, V 417, 23 mai 2002, pp 452-455.
A lire aussi
L’hécatombe des maladies à transmission vectorielle Publié le 07/04/2014 - 07h21

Pour cette Journée mondiale de la santé du 7 avril 2014, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a choisi le thème des maladies à transmission vectorielle : chikungunya, dengue, paludisme, fièvre jaune, maladie du sommeil, fièvres hémorragiques, bilharziose, filariose lymphatique,...

Plus d'articles