• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    1 avis
  • Commentaires (0)

Morsures de chien : 33 décès en 20 ans

Article publié par Isabelle Eustache le 18/05/2011
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.


Morsures de chien : 33 décès en 20 ans

Les enfants, souvent victimes des morsures de chien

« Par leur nombre et leur gravité, les morsures de chien constituent un problème de santé », c’est ainsi que débute le rapport de l’Institut de veille sanitaire (InVS). Au cours des 20 dernières années, 33  décès par morsure de chien ont eu lieu en France. Les deux tiers étaient des enfants de moins de 15 ans, dont 16 avaient moins de 5 ans.

Deux tiers de victimes de morsures de chien sont des enfants

On dénombre également des milliers de personnes blessées admises aux urgences chaque année suite à une agression par un chien. Chez les enfants, les blessures sont plus nombreuses et souvent localisées au niveau de la tête et du cou : 64% des enfants de moins de 5 ans sont mordus à la tête, blessures pouvant entraînant des séquelles physiques, esthétiques et psychologiques.

Les adultes aussi, victimes des chiens

Chez les adultes, ce sont le plus souvent les jambes et les bras qui sont atteints, avec de profondes plaies graves. Quel que soit l’âge de la victime, les morsures sont plus fréquentes en été.

Dans la majorité des cas, la personne mordue connaissait le chien et l’agression s’est produite au domicile. « Chez les adultes, les morsures survenaient souvent lorsque la victime cherchait à séparer des chiens qui se battaient, alors que chez les enfants, elles sont survenues alors que le chien était dérangé. » Il est clair que « les enfants doivent apprendre à ne pas considérer le chien comme un jouet mais bien comme un être vivant, avec ses réflexes de défense », ajoutent les auteurs de cette enquête.

Étonnamment, aucun lien n'a été trouvé entre la gravité de la morsure et le type de chien. A priori, ce sont les bergers allemands qui mordent le plus, devant le labrador et le jack russel, suivi par les yorkshires et les épagneuls… Ce ne sont donc pas forcément les chiens d’attaque ou de défense qui infligent le plus de blessures.

Une campagne de prévention serait la bienvenue à l’attention des propriétaires de chien, afin de les informer des risques de blessures que peuvent infliger les animaux de compagnie, aux enfants et aux adultes…

Sources : Enquête multicentrique, France, mai 2009-juin 2010, « Facteurs de gravité des morsures de chien aux urgences », Institut de veille sanitaire (InVS).  

Trouvez-vous cet article intéressant ?