La maladie de Verneuil : une affection dermatologique handicapante

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 30 Août 2005 : 02h00
Mis à jour le Lundi 04 Juillet 2016 : 15h56
-A +A
La maladie de Verneuil est une affection dermatologique handicapante, qui se manifeste par des abcès au niveau des grands plis du corps. La maladie de Verneuil est une maladie orpheline qui toucherait 60 millions de personnes dans le monde…

La maladie de Verneuil, également appelée hidrosadénite ou hidradénite suppurée, correspond à une inflammation chronique et suppurante de la peau, là où il y a beaucoup de glandes sudoripares (produisant de la sueur), soit dans des zones de plis comme au niveau des aisselles, de l'aine, de la nuque, des oreilles, du cou, du pubis, du périnée, des fesses, des mamelons…De multiples abcès douloureux se manifestent, pouvant parfois atteindre la taille d'une balle de ping-pong.

Il ne s'agit pas d'une maladie transmissible, mais d'une forme particulièrement invalidante d'acné. Elle toucherait 4% des personnes de 11 à 30 ans, et préférentiellement les femmes. Survenant le plus souvent à l’adolescence ou chez l’adulte jeune, elle peut cependant frapper dès l'enfance ou bien plus tard.

Evolution de la maladie de Verneuil

Initialement, l'atteinte est discrète avant de prendre une forme grave. La diversité des formes et la ressemblance avec les furoncles ou des infections dermatologiques banales, expliquent le fréquent retard de diagnostic, qui prend parfois une dizaine d'années. Malheureusement, ce délai bien trop long engendre une grande perte de temps, laissant la maladie s'installer et progresser.

La maladie de Verneuil n’est ni une maladie contagieuse ni une maladie sexuellement transmissible.

Il faut également bien comprendre que cette affection est fréquemment vécue comme une maladie honteuse, surtout lorsqu'elle touche les parties génitales. Les adolescents, mais aussi les adultes, n'osent généralement pas en parler, par peur de la suspicion ou de la contagion, même pas à un médecin. C'est un tort ! Il s'agit d'une maladie, qui de plus est particulièrement douloureuse et handicapante dans la vie quotidienne. Elle évolue par poussées successives et imprévisibles.

Origine et facteurs favorisants ?

Le germe le plus souvent en cause est le staphylocoque doré. Mais l'origine de la maladie de Verneuil reste un mystère. Plusieurs hypothèses ont été avancées, comme des désordres thyroïdiens chez la mère durant la grossesse, une cause auto-immune ou hormonale, une déficience en zinc. Des facteurs génétiques ont également été mis en cause puisque des

cas familiaux sont observés. Le tabac est considéré comme un facteur favorisant. Exceptionnellement, un traitement par le lithium peut être un élément déclenchant.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 30 Août 2005 : 02h00
Mis à jour le Lundi 04 Juillet 2016 : 15h56
Source : Association française pour la recherche sur l'hidrosadénite, www.afrh.fr.
A lire aussi
Vivre avec la maladie de Verneuil (hidrosadénite) Publié le 19/10/2016 - 14h08

La maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée) se manifeste par des lésions cutanées au niveau des plis du corps. C’est une maladie particulièrement douloureuse et invalidante dans la vie quotidienne, avec un impact socioprofessionnel considérable. À ce jour, la France est seul grand pays...

Le chalazion de l’enfant : bénin mais récidivant Publié le 03/09/2015 - 07h18

Le chalazion est un petit kyste qui siège à l’intérieur de la paupière. Il est bénin, c’est-à-dire que ce gonflement de la paupière n’est pas dangereux ni pour la vue ni pour la santé. Le point avec le Dr Oliver Laplace, chirurgien ophtalmologiste au Centre hospitalier national...

Le psoriasis ou quand la peau s'emballe Publié le 11/06/2007 - 00h00

Le psoriasis est une maladie chronique de la peau qui se manifeste par l'apparition de plaques rouges recouvertes de pellicules blanchâtres. En fonction de l'étendue des lésions, cette pathologie non contagieuse entraîne une gêne physique et sociale à très fort retentissement sur la qualité...

La salpingite, une infection fréquente cause de stérilité Publié le 10/02/2012 - 12h55

La salpingite est une infection des trompes utérines (trompes de Fallope) pouvant être à l'origine d'une stérilité. L’infection est bactérienne et survient le plus souvent au cours d’un rapport sexuel. La salpingite est donc une infection sexuellement transmissible.

Plus d'articles