Mal au coude : quels sont les symptômes de l'épicondylite ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 26 Novembre 2014 : 18h43
Mis à jour le Jeudi 04 Décembre 2014 : 16h41
-A +A

L’épicondylite, également dénommée tennis-elbow, est une affection typique du joueur de tennis, mais pas seulement, loin de là. Cette douleur qui part de la pointe du coude peut aussi faire souffrir de nombreux autres sportifs (golf, aviron, musculation…), mais aussi des bricoleurs assidus et surtout des travailleurs surmenés.

Comment reconnaître une épicondylite ? Quels sont les symptômes qui ne trompent pas ? 

De quoi parle-t-on ?

L’épicondylite est une inflammation des tendons du coude qui fixent les muscles de l’avant-bras juste au-dessus du coude, au niveau d’une petite bosse osseuse située sur la face externe et appelée épicondyle.

En cas d’épicondylite, la douleur est ressentie à cet endroit précis de l’épicondyle.

Quels sont les symptômes d’une épicondylite ?

Au début, l’épicondyle est douloureuse uniquement au toucher. Puis, progressivement, la douleur survient lors des mouvements répétitifs ou intensifs du bras ou de la main. Cela dit, la douleur peut aussi se manifester brutalement.

Et l’épitrochléite, c’est quoi ?

Alors que l’épicondylite touche le petit relief osseux situé sur la face externe du coude, l’épitrochléite affecte le petit relief situé sur la face interne.

Cette douleur apparaît typiquement en répétant le geste à l’origine de l’inflammation du coude, mais aussi simplement en dépliant le bras, en voulant saisir des objets bras tendu ou lors des mouvements de rotation comme celui réalisé pour tourner une poignée de porte.

La douleur peut se propager vers la face interne de l’avant-bras.

Typiquement, elle diminue au repos.

On retiendra que la douleur de l’épicondylite survient à un point très précis et qu’il suffit d’exercer une pression sur l’épicondyle pour qu’elle se réveille immédiatement.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 26 Novembre 2014 : 18h43
Mis à jour le Jeudi 04 Décembre 2014 : 16h41
Source : Société française de Médecine générale, L’épicondylite et vous, http://www.sfmg.org/data/generateur/generateur_fiche/554/fichier_epicondylitedocpatientregardsder706a4.pdf. Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS), Les troubles musculo-squelettiques du membre supérieur, www.inrs.fr. Centre canadien d’Hygiène et de Sécurité au Travail, Épicondylite (tennis elbow), www.cchst.ca.
A lire aussi
L'épicondylite en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h58

Le squelette est la charpente du corps. Il donne sa forme au corps, protège les organes internes et permet le mouvement. Un mouvement est effectué par une interaction des os avec les muscles, les ligaments et les tendons. Toutefois, des lésions subites ou une contrainte physique répétée...

La tendinite : une cause fréquente de douleurs à l’épaule Publié le 01/08/2011 - 07h12

La tendinite est la cause la plus fréquente de douleurs au niveau de l’épaule. Cette inflammation des tendons de l’épaule est à l’origine d’une gêne lors des mouvements, surtout vers le haut, mais aussi de douleurs pouvant irradier vers le cou ou les doigts. 

Epicondylite : les corticoïdes remis en cause Publié le 11/03/2002 - 00h00

L'épicondylite (ou tennis elbow) est une inflammation des tendons situés au niveau du coude. Il est dû très souvent à une utilisation trop intense des muscles de l'avant bras, telle que celle qui peut se produire lorsqu'on joue au tennis, d'où son nom. Une étude néerlandaise a comparé...

Epicondylite : le revers de la lithotripsie Publié le 19/02/2003 - 00h00

Après avoir fait ses preuves dans le traitement des calculs urinaires, la lithotripsie extracorporelle est entrée dans le domaine de la rhumatologie. Largement utilisée dans la prise en charge de l'épicondylite, cette technique se révèle cependant inefficace.

Plus d'articles