Lésions cutanées

On répartit les lésions de la peau en trois grandes catégories.

1- Grains de beauté

  • apparaissent surtout à la puberté ;
  • quantité largement déterminée par l'hérédité ;
  • taches planes ou surélevées, de couleur et de taille variables ;
  • siègent sur l'ensemble du corps, y compris, bien que rarement, sous les pieds et sur les organes génitaux ;
  • pilosité possible et sans danger ;
  • avec le temps, deviennent plus foncés, plus épais, surélevés, parfois inesthétiques ;
  • peuvent être apparents pendant 10 ou 40 ans et régresser spontanément (disparaître complètement ou diminuer de façon importante) ;
  • bénins, sauf évolution contraire.

2- Taches brunes

  • Lentigos séniles
    • communément appelés "taches de vieillesse" ;
    • apparaissent entre 30 et 40 ans ;
    • siègent sur le visage, les avant-bras, le dos des mains, la poitrine et les épaules ;
    • s'accompagnent de rides (ou encore la peau devient plissée ou fripée) ;
    • souvent groupés en foyers là où la peau est fragile ;
    • quantité, couleur plus ou moins foncée, taille et emplacement selon l'exposition aux rayons solaires ;
    • bénins, sauf évolution contraire.
  • Taches d'hyperpigmentation
    • apparaissent lors d'une grossesse (masque de grossesse) ou de la prise d'anovulants (temporaires dans ces circonstances) ;
    • plus fréquentes chez les personnes au teint foncé ;
    • apparaissent parfois sur les cicatrices ;
    • taches verruqueuses (qui ressemblent à des verrues et sont de la taille de l'ongle du petit doigt) à peau sèche et rugueuse ;
    • beiges au début, elles foncent au soleil ;
    • peuvent siéger n'importe où sur le corps ;
    • bénignes.
  • Taches secondaires à une infection à champignons
    • taches beiges qui pèlent ;
    • siègent sur l'ensemble du corps ou seulement à deux ou trois endroits ;
    • ne bronzent pas ;
    • peuvent devenir rouges en cas d'irritation ;
    • bénignes.

3- Taches de vin (angiomes)

  • Taches de vin communes
    • taches planes d'étendue variable ;
    • les petites siègent sur les paupières, la nuque ou le front ;
    • les grandes, sur les joues ou, plus rarement, le thorax ;
    • existent à la naissance ou apparaissent plus tard ;
    • de couleur rouge ou violacée ;
    • bénignes (le problème est esthétique).
  • Taches rubis ou angiomes séniles
    • lésions fréquentes ;
    • se caractérisent par des petits points rouges qui peuvent grossir ;
    • se manifestent dans la trentaine ;
    • peuvent siéger n'importe où sur le corps (mais généralement pas sur le visage) ;
    • bénignes.
  • Hémangiomes (connus sous le nom de "fraises")
    • de naissance (disparaissent vers l'âge de 4 à 5 ans) ;
    • surélevés ;
    • rougeâtres ;
    • grossissent durant le premier mois ;
    • peuvent siéger n'importe où sur le corps ;
    • sans danger.
  • Granulomes pyogéniques (ou hémangiomes hyperplasiques)
    • petites tumeurs consécutives à une plaie légère (comme, par exemple, une coupure, une piqûre de moustique, un vaccin qui a entraîné de la démangeaison et du grattage) ;
    • surélevés ;
    • saignent facilement et abondamment quand on les accroche ;
    • de couleur rouge ou violacée ;
    • bénins.

Grains de beauté

  • Origine congénitale ou héréditaire.
  • Exposition excessive aux rayons solaires.

Taches brunes

  • Lentigos séniles : rayons solaires.
  • Taches d'hyperpigmentation : rayons solaires associés à la prise d'anovulants, à la grossesse, au teint foncé et au parfum ; plaie exposée aux rayons solaires.
  • Kératose séborrhéique : héréditaire.
  • Taches secondaires à une infection à champignons : infection à champignons.

Taches de vin

  • Taches de vin communes : congénitales ou prédisposition héréditaire ; dues à une accumulation de vaisseaux sanguins embryonnaires anormaux.
  • Taches rubis : héréditaires.
  • Hémangiomes ou fraises : origine congénitale ; malformation très rare des vaisseaux sanguins.
  • Granulomes pyogéniques : cicatrisation anormale d'une blessure ; formation subséquente de vaisseaux sanguins anormaux.
  • Ne pas fréquenter les salons de bronzage.
    Ils présentent des risques encore plus élevés que les rayons solaires.
  • Ne pas exposer aux rayons solaires les lésions traitées.
    Pendant le traitement de vos lésions, trois ou quatre heures d'exposition aux rayons solaires signifient le retour à la case départ. Lorsque le traitement est terminé, vous pouvez recommencer à vous exposer au soleil, très modérément.
  • Ne pas manipuler un grain de beauté.
    L'irritation fréquente pourrait être source de problèmes.
  • Fuir les rayons solaires dès l'enfance.
    Si vous avez de nombreux grains de beauté, le risque de développer un mélanome (le cancer de la peau le plus virulent) est de 15 % supérieur à la normale.
    Si vous ne pouvez éviter l'exposition aux rayons solaires, portez des vêtements couvrants, un chapeau, des lunettes de soleil et utilisez un écran solaire d'indice protecteur élevé sur les régions découvertes, tout en sachant qu'ils ne protègent pas à 100 %.
    Appliquez-les 15 minutes avant de sortir. Cela donne à la peau le temps de les absorber.
    Lors de baignades, portez un t-shirt jusqu'au moment d'entrer dans l'eau.
  • Connaître l'abcde du grain de beauté.
    Ce sont les caractéristiques d'une lésion qui doivent vous alarmer.
    Gardez à l'esprit que tout changement d'aspect d'un grain de beauté est le premier indice de danger : A pour asymétrie ; B pour bordure irrégulière ou floue ; C pour couleur noire ; D pour diamètre supérieur à 6 mm ; E pour évolution rapide (1 à 3 mois).
  • Faire un auto-examen mensuel.
    Utilisez un miroir et soyez particulièrement vigilant en ce qui concerne votre dos, car vous ne le voyez pas en temps normal.
    Or les mélanomes peuvent se former à partir de grains de beauté, mais aussi surgir de nulle part.
    Demandez à un proche de faire des photos en couleur ou un film vidéo de votre dos et datez-les afin de pouvoir comparer.
  • Épiler, si on le désire, un grain de beauté poilu.
    Cela est sans danger.
    Avec l'électrolyse, toutefois, il est difficile d'aller chercher les poils sur ce genre de lésion.
  • Un grain de beauté ou un lentigo sénile devient asymétrique, sa bordure devient irrégulière ou floue, il devient noir totalement ou en partie, ou encore son diamètre augmente jusqu'à 6 mm (diamètre de la gomme à effacer qui se trouve au bout d'un crayon) au cours d'une période de un à trois mois.
    Il saigne facilement, cause une sensation de brûlure, vous démange ou se transforme en un kyste ou une plaie (ces critères doivent faire penser à une possibilité de mélanome, l'une des formes les plus virulentes de cancer de la peau). Une consultation urgente s'impose.
  • Vous avez un grain de beauté mal placé et vous l'accrochez très souvent, ou encore il est franchement inesthétique.
  • Votre enfant a une tache de vin.
  • Vous avez des taches beiges qui pèlent et ne foncent pas au soleil.

Les lésions douteuses de type grain de beauté ou tache brune font l'objet d'un prélèvement, qui est envoyé au laboratoire pour être analysé.

Ou bien elles sont examinées par le médecin à l'aide d'un nouvel appareil appelé dermatoscope.

Pour ce qui est des taches de vin, dans les rares cas où les vaisseaux semblent très profonds, on peut utiliser le scanner, le Doppler ou l'échographie afin de déterminer s'il y a danger ou non.

Grains de beauté

Situés dans des zones où ils sont constamment irrités par le frottement (des vêtements, par exemple) ou simplement inesthétiques, ils sont enlevés sous anesthésie locale au cabinet du médecin puis analysés par mesure de prudence.

Selon l'aspect (surélevé ou profond), on égalise la peau puis on cautérise le grain, ou bien on fait une petite incision et on referme la plaie avec des points de suture.

Les mélanomes font évidemment l'objet d'une chirurgie urgente, avec le suivi qui s'impose.

Taches brunes

Les lentigos séniles en nombre limité sont brûlés à l'azote liquide.

On peut aussi recourir au laser, mais cette méthode est plus coûteuse.

Dans les deux cas, les lentigos peuvent guérir en formant des taches blanches.

Avec de la patience, on peut en venir à bout avec du gel de trétinoïne (il faut compter de six mois à deux ans) en y ajoutant si on le désire un agent de dépigmentation. 

Autre possibilité : le peeling. L'efficacité à long terme dépend de la prudence dans l'exposition au soleil après le traitement.

Les taches secondaires à une infection à champignons répondent bien au Nizoral et au Selsun. On peut aussi prendre du Nizoral en comprimés. Il existe d'autres médicaments contre les champignons à prendre en comprimés pour les cas rebelles.

Taches de vin

Quand elles ne partent pas d'elles-mêmes, il est recommandé de traiter les taches de vin le plus tôt possible, car elles grandiront avec l'enfant et le traitement deviendra plus compliqué. Elles se traitent au laser, qui les efface presque complètement selon leur taille. Il faut compter de 1 à 20 séances. Le traitement est couvert par l'Assurance maladie avant l'âge de 21 ans.

Les taches rubis se traitent également au laser.

Les hémangiomes ne nécessitent aucun traitement, car ils disparaissent d'eux-mêmes avant l'âge de quatre ans.

Les granulomes pyogéniques disparaissent souvent spontanément.

Sinon, il faut les éliminer sans faute la plupart du temps, car ils peuvent saigner facilement et abondamment. Ils s'enlèvent par une simple incision sous anesthésie locale.

publié initialement le 31/05/2001 - 02h00 et mise à jour par Dr Philippe Presles le 27/08/2012 - 13h44

Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005

Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
démentjason1976

Bonjour. J'ai depuis environ 2 ans des taches qui apparaissent aux mêmes endroits (endroits style pubis, aisselles, entrejambe, au dessus de la raie des fesses) peut-être où on transpire un peu plus. peau qui pèle au milieu et contour rouge qd ça démange ou rose: indolore. D'après la description dans l'article, il s'agirait de taches secondaires à une infection à champignon. Je suis un peu géné quand on me fait la remarque car je ne sais pas comment réagir, quoi leur dire et ce n'est pas très esthétique!!! Comment cela se soigne t-il? Pouvez-vous me donner un nom de médicament même générique (chaque pays a ses propres noms, je suis Belge) Merci d'avance

PUB
A lire aussi
12 conseils et recettes pour vaincre l’acné Mis à jour le 07/11/2016 - 11h36

L’acné touche une très grande partie de la population, à quasiment tous les âges et quel que soit le type de peau. Particulièrement gênante, car elle affecte principalement le visage, l’acné peut être traitée de différentes façons. Voici 10 pistes po...

Vivre avec la maladie de Verneuil (hidrosadénite) Mis à jour le 19/10/2016 - 16h08

La maladie de Verneuil ( hidrosadénite suppurée) se manifeste par des lésions cutanées au niveau des plis du corps. C’est une maladie particulièrement douloureuse et invalidante dans la vie quotidienne, avec un impact socioprofessionnel considérable....

Vivre avec un psoriasis : 13 conseils pratiques Publié le 19/10/2016 - 15h59

Le psoriasis est une dermatose inflammatoire qui touche 2 millions de Francais. Les lésions sont bénignes, mais peuvent aussi provoquer un réel handicap. La qualité de vie des personnes atteintes de psoriasis fluctue au gré des poussées…

Acné : peau grasse ou peau sèche, quelles différences ? Mis à jour le 14/10/2016 - 12h26

L’ acné est souvent associée aux peaux grasses . Pourtant, certaines peaux sèches peuvent elles aussi souffrir d’acné. Le Dr Nina Roos, dermatologue, dresse pour nous les différences entre une peau acnéique à tendance grasse et une peau acnéique à te...

Plus d'articles