Affections des ongles

Les affections des ongles peuvent prendre diverses formes :

Déformations des ongles

  • apparition de sillons (stries parallèles en ligne droite) ; c'est la déformation la plus fréquente ;
  • déformations en forme de marches d'escalier ;
  • petits creux à la surface des ongles ;
  • ongles bombés.

Épaississement et aspect crayeux des ongles

  • épaississement de la couche supérieure de l'ongle et effritement des couches inférieures à la manière de la craie ;
  • coloration vaguement jaunâtre ;
  • problèmes fréquents et insidieux, affectant surtout les ongles des orteils ;
  • peut être douloureux, en particulier dans le cas d'une infection ;
  • risque plus élevé chez les personnes âgées.

Fragilité ou dédoublement des ongles

  • ongles qui se cassent facilement.

Décoloration ou modification de la couleur de l'ongle

  • coloration bleutée sous l'ongle, avec ou sans douleur ; c'est le cas le plus fréquent ;
  • petites taches rougeâtres sous l'ongle, parfois accompagnées de fatigue ;
  • coloration anormalement pâle sous l'ongle.

Douleur au niveau d'un ongle

  • douleur souvent pulsative (qui suit le pouls) au pourtour de l'ongle ; lorsqu'elle se situe aux orteils, la douleur s'intensifie en marchant et évolue rapidement ;
  • s'accompagne généralement de rougeur, d'une sensation de chaleur, d'un gonflement et, parfois, d'un écoulement de pus.

Habitude de se ronger les ongles (onychophagie)

  • l'individu se ronge les ongles de manière compulsive.

Déformations des ongles

  • Inflammation de la racine de l'ongle.
    C'est la cause des déformations de type "sillons" et "en marches d'escalier".
    L'inflammation peut résulter d'une trop grande humidité (avoir souvent les mains dans l'eau), de traumatismes chimiques (travailler avec des détergents et des produits chimiques) ou de traumatismes physiques.
    L'exemple classique : le coup de marteau qui frappe la racine de l'ongle.
    Il est fréquent que le traumatisme, un pincement du doigt par exemple, passe inaperçu.
  • Certaines maladies généralisées, telles que le psoriasis, causeront de petits creux à la surface de l'ongle.
  • Maladies auto-immunes ou maladies respiratoires chroniques.
    Ce sont des cas rares. Ces maladies peuvent être responsables des ongles bombés : ainsi, l'insuffisance respiratoire entraînera une hypertrophie des vaisseaux sanguins pour compenser le manque d'oxygène.
    Dans de très rares cas, les ongles bombés seront un signe de cancer du poumon.

Épaississement et aspect crayeux des ongles

  • Infection à champignons ou onychomycose.
    L'humidité est un facteur déclenchant.
    La transpiration excessive ou le fait de marcher pieds nus au bord d'une piscine ou dans les bains publics augmentent les risques d'infection.
  • Maladies prédisposantes, telles que le diabète, ou mauvaise circulation sanguine.
  • Traumatismes.
  • Déficiences du système immunitaire.

Fragilité ou dédoublement des ongles

  • Exposition répétée à l'humidité.
  • Exposition à une sécheresse excessive, surtout par temps froid.
    Les ongles sont composés d'eau à 75 % et ils se comportent comme la peau : la sécheresse leur donne une apparence craquelée.

Décoloration ou modification de la couleur d'un ongle

  • Coloration bleutée.
    Une coloration bleutée localisée résulte habituellement d'un hématome causé par un traumatisme ; dans le cas d'un traumatisme léger, il y a parfois absence de douleur.
    Une coloration bleutée diffuse est parfois un signe d'insuffisance respiratoire.
    Dans de très rares cas, une tache foncée sous l'ongle qui ne se modifie pas avec la croissance de l'ongle peut indiquer la présence d'un mélanome.
  • Petites taches rougeâtres.
    Elles peuvent être un signe d'endocardite (infection des valves du coeur).
    Elles apparaissent habituellemnent chez les personnes souffrant d'anomalies cardiaques ou qui utilisent des seringues contaminées par des bactéries pour des injections intraveineuses.
  • Coloration plus pâle que la normale.
    Ce signe est généralement le reflet d'une maladie généralisée comme l'anémie, des maladies circulatoires, des maladies des reins ou du foie ou encore, ce qui est rarissime dans les pays développés, d'une déficience en vitamines, notamment en vitamine C.

Douleur au niveau d'un ongle

  • Ongle incarné et infecté.
    C'est la cause la plus fréquente.
    Dans de rares cas, il n'y aura pas d'infection.
    Le plus souvent, l'ongle s'incarne et s'infecte parce qu'on le coupe trop court, à la suite d'un traumatisme, de la présence d'un corps étranger, tel qu'un grain de sable, ou encore à cause de chaussures trop serrées qui, en écrasant une partie de la peau contre l'ongle, font en sorte que ce dernier pénètre dans la chair.
  • Panaris.
    Il s'agit d'une infection des tissus mous autour de l'ongle, mais ce dernier n'est pas incarné.
    Une légère blessure cutanée favorisant l'entrée de bactéries ou un petit corps étranger sont habituellement à l'origine de l'infection.

Habitude de se ronger les ongles (onychophagie)

  • Stress ou anxiété.
  • Mauvaise habitude.
  • Hygiène déficiente.
    Il est fréquent que les gens se rongent les ongles parce qu'ils sont agacés par leurs contours irréguliers : cela devient une mauvaise habitude qui aggrave le problème.
  • Garder ses ongles à une longueur raisonnable.
    Si vos ongles s'accrochent dans les objets, c'est qu'ils sont trop longs.
  • Se couper les ongles plus ou moins en ligne droite.
    Si vous les coupez trop court et en demi-cercle, vous risquez de provoquer un ongle incarné.
  • Ne pas manipuler ses ongles avec brutalité.
    Ne tentez pas de corriger vous-même une déformation.
  • Ne pas se ronger les ongles.
    L'onychophagie peut devenir rapidement une mauvaise habitude dont il est ensuite difficile de se défaire.
  • Utiliser un coupe-ongles propre.
    Désinfectez-le avec de l'alcool à frictionner avant usage.
    Si vous soupçonnez une infection fongique, désinfectez le coupe-ongles avant de couper l'ongle suivant.
  • Bien se sécher les mains.
    Chaque fois que vous vous lavez les mains, veillez à sécher vos ongles aussi bien que vos mains.
  • Utiliser régulièrement une lotion hydratante.
    Cela permet de garder les ongles souples.
  • Protéger ses ongles contre les agressions extérieures.
    Protégez-les contre le froid, la chaleur excessive ainsi que les produits chimiques irritants.
    Si vous avez souvent les mains dans l'eau ou si vous devez travailler avec des produits chimiques, portez une bonne paire de gants.
  • Porter des chaussures adéquates.
    Choisissez de préférence des chaussures qui "respirent" (pour éviter les infections fongiques) et qui sont suffisamment larges.
    Ne portez pas les chaussures de quelqu'un d'autre.
    Vous réduirez ainsi le risque de contracter une infection fongique, un pied d'athlète ou une verrue plantaire.
  • Ne pas marcher pieds nus dans les endroits publics.
    Portez toujours des sandales ou des tongs dans les douches des vestiaires ou au bord des piscines publiques.
  • Boire beaucoup.
    Une bonne hydratation générale contribue à la santé de l'ongle, qui se comporte comme la peau.
  • Vous remarquez une déformation d'un ou de plusieurs de vos ongles sans cause apparente (un traumatisme, par exemple).
  • Vous remarquez une déformation progressive s'accompagnant ou non de douleur.
  • La couche supérieure de l'ongle est très épaisse et les couches inférieures s'effritent comme de la craie, le tout s'accompagnant d'une coloration jaunâtre et parfois de douleur.
  • Vos ongles prennent une couleur inhabituelle : bleutée, rougeâtre ou très pâle.
  • Vous ressentez, au pourtour de l'ongle, une douleur, souvent pulsative, qui augmente lorsque vous marchez et s'accompagne de chaleur et d'un gonflement.
  • Vous vous rongez les ongles de façon compulsive.

Le médecin procédera essentiellement à un examen clinique visuel, mais il demandera des examens supplémentaires (radiographies ou analyse du sang) s'il soupçonne une maladie respiratoire ou généralisée.

Si l'ongle présente des signes d'infection fongique, le médecin prélèvera une partie de l'ongle par frottage. L'analyse en laboratoire confirmera le diagnostic.

  • Déformations des ongles
    Dans les rares cas où il s'agit d'une maladie généralisée, on en traitera la cause.
    Il n'existe aucun traitement pour les traumatismes. La déformation disparaîtra au fur et à mesure que l'ongle poussera ; cela prend de six à neuf mois.
    Dans le cas d'un traumatisme important (une coupure profonde par exemple), il peut arriver que la déformation soit permanente.
  • Épaississement et aspect crayeux des ongles.
    Les infections peuvent être persistantes et difficiles à traiter.
    Les lotions topiques ne sont pas très utiles car elles ne peuvent atteindre la racine de l'ongle où se situe souvent l'infection.
    Le médecin prescrira alors des médicaments par voie orale, à prendre pendant une période de quatre à six mois.
    Si l'ongle est très déformé par l'infection, il arrive qu'on doive l'enlever chirurgicalement. Il sera sain quand il repoussera.
  • Fragilité ou dédoublement des ongles.
    Il n'existe aucun traitement particulier.
    Cela ne constitue pas un signe de maladie grave.
  • Décoloration ou modification de la couleur d'un ongle.
    S'il s'agit du cas le plus fréquent, à savoir une coloration bleutée causée par un traumatisme, on laissera tout simplement pousser l'ongle, car il n'existe pas de traitement.
    En cas de douleur importante,
    le médecin peut procéder à la perforation de l'ongle afin de libérer le sang et de diminuer la pression, ce qui soulage de façon instantanée et évite le décollement de l'ongle.

Les maladies qui entraînent une décoloration de l'ongle seront traitées à la source.

  • Douleur au niveau d'un ongle.
    Si les traitements maison de l'ongle incarné sont restés sans effet, il peut arriver que le médecin doive pratiquer une intervention chirurgicale mineure afin de retirer l'ongle en partie ou en totalité.
  • Onychophagie.
    Si le problème n'est pas résolu par les remèdes maison, une psychothérapie peut être indiquée.
publié initialement le 31/05/2001 - 02h00 et mise à jour par Dr Philippe Presles le 25/02/2013 - 15h41

Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005

Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
jm83

bonjour j'ai 40 et je suis mécanicien moteurs diesel, j'ai depuis quelques temps l'ongle du majeur de la main gauche qui à des bosses et des creux dessus avec une une petite tache blanche dessus, cela ne me fait pas mal mais je trouve ça très moche.
Je ne me ronge pas les ongles et je n'ai pris aucun coup dessus, alors je me demande ce que c'est vu que je n'ai jamais eu ce symptôme auparavant.
Pouvez-vous m'en dire plus pour savoir quoi faire et comment y remédier ?
Merci.

PUB
A lire aussi
Vos ongles vous parlent... Mis à jour le 10/12/2012 - 00h00

Certaines lisent l’avenir dans les lignes de votre main, alors que des indices précieux pour votre santé se trouvent au bout de vos doigts … Une cure de compléments alimentaires peut vous aider à retrouver des ongles en pleine forme au bout de quelqu...

French pédicure, mode d'emploi ! Publié le 06/07/2015 - 16h53

Vous connaissez peut-être la french manucure ; la french pédicure , son équivalent sur les pieds , est une tendance lourde depuis quelques années. Avec un atout en plus de son look: avec cette méthode, qui est basée sur des couleurs naturelles, plus...

Vernis à ongles, attention danger ? Mis à jour le 22/10/2012 - 00h00

Rouge carmin, rose vif, orange ou même bleu, noir et vert… Le vernis à ongles se décline en mille couleurs. Précieux accessoire de la féminité, il contient cependant des produits toxiques , comme le signale un récent rapport de la Commission européen...

Plus d'articles