Laser et décollement de la rétine

Publié par Dr Véronique Barbat le Lundi 10 Décembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 02 Octobre 2015 : 12h07
-A +A
On croit souvent que le laser seul permet de traiter les décollements de rétine. Ce n'est pas le cas : quelques précisions sont donc nécessaires.

Le laser seul ne traite pas le décollement de rétine constitué mais peut être utile pendant l'intervention

Un vrai décollement de rétine implique une intervention chirurgicale au bloc opératoire, et donc quelques jours d'hospitalisation. Selon la gravité du décollement, les techniques employées varient. Parmi les instruments chirurgicaux, le laser est parfois utilisé, mais en aucun cas suffisant à lui seul.

Le laser intervient dans la prévention du décollement de rétine

Certains yeux ont une rétine fragile, qui les prédisposent au décollement de rétine. C'est le cas des myopes par exemple. Si en examinant un fond d'œil, l'ophtalmologiste découvre des zones de fragilité de la rétine, il peut proposer de consolider ces zones par laser, dans le but d'éviter la survenue d'un décollement de rétine. Il s'agit par exemple de déchirures ou de trous rétiniens, ou de ce qu'on appelle des palissades, car on connaît la menace de décollement qu'elles font courir à l'œil. Dans ces cas, on entoure la zone à risque avec le laser. Celui-ci crée une brûlure rétinienne qui en cicatrisant rend les couches de la rétine indécollables les unes des autres.Ceci peut se faire en consultation sans hospitalisation. Comme il faut dilater les pupilles avant le laser, la vision est troublée pendant quelques heures, et la conduite d'un véhicule n'est pas autorisée. Si les lésions sont nombreuses au fond d'œil, plusieurs séances de laser peuvent être nécessaires. Le barrage laser sur la rétine demande environ trois semaines pour être solide. Un contrôle du fond d'œil est donc conseillé un mois après le traitement. Mais toutes les lésions rétiniennes ne sont pas dangereuses, et la difficulté pour l'ophtalmologiste est de savoir quelles sont celles qui doivent être traitées par laser.

Dans les années 1970, on a beaucoup utilisé le laser, ce qui parfois entraînait des complications. A l'heure actuelle, la tendance est de faire de moins en moins de laser, et de surveiller le fond d'oeil, cela bien sûr en fonction des lésions constatées et après avoir évalué le danger éventuel.

Publié par Dr Véronique Barbat le Lundi 10 Décembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 02 Octobre 2015 : 12h07
Source : D.J. Spalton, R.A. Hitchings, P.A. Hunter. Atlas d'ophtalmologie clinique. MEDSI 1986. H. Mondon, P. Metge. La myopie forte. SFO et Masson, Paris, 1994.
A lire aussi
Décollement de la rétine Publié le 10/12/2001 - 00h00

La fréquence du décollement de rétine est de 0,07 % dans la population générale. La rétine recouvre le fond de l'oeil. Elle reçoit les images captées par l'oeil, les transforme en signaux électriques et les transmet au cerveau par l'intermédiaire du nerf optique.

Scotome Publié le 31/05/2001 - 00h00

Des points noirs, des taches noires ou lumineuses apparaissent dans le champ visuel et entraînent des troubles de la vision qui s'appellent "scotomes".

Cataracte Publié le 10/12/2001 - 00h00

La cataracte s'opère bien. Mais avant de se faire opérer, il faut connaître un peu mieux cette maladie fréquente.

Chirurgie laser : la vie sans lunettes ni lentilles... Publié le 29/09/2008 - 00h00

Avec une précision et une sécurité inégalées, de nouveaux lasers sculptent votre cornée au micron près. Résultat : on peut dès l'intervention achevée - qui dure moins d'une demi-heure - se passer de ses lunettes ou de ses lentilles... À qui s'adressent ces techniques laser toutes...

Plus d'articles