Insuffisance veineuse, jambes lourdes : toutes jambes dehors !

Publié par Genovefa Etienne, journaliste santé le Vendredi 14 Octobre 2005 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 29 Juin 2016 : 12h25
-A +A
L'insuffisance veineuse des jambes (phénomène des jambes lourdes affecte principalement les femmes.
Si l'hérédité est un facteur prédisposant essentiel, les variations hormonales sont également impliquées dans l'insuffisance veineuse, de même que certaines mauvaises habitudes : piétinement, sédentarité, exposition à la chaleur, et l'excès de poids.

Cette affection se manifeste par des «jambes lourdes» et sa cohorte de symptômes : chevilles et mollets gonflés, notamment le soir, fourmillements et crampes.

Prenez soin de vos gambettes

Le soir, massez-vous les jambes avec des crèmes ou gels « jambes lourdes » à base de plantes telles que la vigne rouge, l'hamamélis, le ruscus, les pépins de raisins ou le marron d'Inde, qui renforcent la tonicité veineuse.

Appliquez-les toujours par des massages doux, des pieds vers les cuisses.

Il existe également des compléments alimentaires contenant ces mêmes plantes.

En cas d'échec, il est toujours préférable de consulter un phlébologue afin d'effectuer un bilan veineux et qui, si nécessaire, prescrira des phlébotropes ou veinotoniques. En effet, une maladie veineuse non traitée risque de favoriser l'apparition de varices (dilatation permanente des veines).

Les bons réflexes

Pour prévenir les jambes lourdes, évitez la position assise jambes croisées, les vêtements trop serrés (jeans, bottes ou chaussettes) qui risquent de faire garrot et d'entraver la circulation sanguine, les chaussures trop plates ou à talon haut, la chaleur directe (expositions prolongées au soleil, bains trop chauds, sauna, épilation à la cire chaude) et le tabac.

Pratiquez très régulièrement la marche à pied, la bicyclette, la gymnastique douce ou la natation qui activent la circulation veineuse, renforcent et protègent la paroi veineuse. En revanche, le tennis ou le squash pratiqués de manière intensive peuvent favoriser ou aggraver une insuffisance veineuse.

Adoptez une alimentation équilibrée riche en vitamine E, que l'on trouve notamment dans les céréales, et en fibres, afin d'éviter la constipation.

Enfin, la nuit, surélevez légèrement vos jambes, en glissant un oreiller sous le matelas au pied de votre lit.

Pour en savoir plus :

Société française de phlébologie, http://www.sf-phlebologie.org/j-ai-les-jambes-lourdes

Publié par Genovefa Etienne, journaliste santé le Vendredi 14 Octobre 2005 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 29 Juin 2016 : 12h25
A lire aussi
Que faire contre les jambes lourdes ? Publié le 17/06/2012 - 22h00

Les beaux jours nous permettent enfin de ressortir nos tenues légères et nous donnent le sourire... mais ils signent parfois le début des ennuis en cas de jambes lourdes !Allégez vos gambettes grâce à quelques gestes simples !

Phytothérapie et jambes lourdes : questions / réponses d’expert Publié le 15/06/2015 - 08h07

Jambes lourdes, gonflées, douloureuses, fragiles avec une susceptibilité aux ecchymoses, vous avez été nombreuses à poser des questions. Le Dr Jacques Labescat*, expert en phytothérapie, a choisi d’apporter des réponses aux questions les plus fréquentes et les plus utiles au plus grand...

Plus d'articles