De l'huile de poisson pour préserver le cerveau de la démence ?

Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Mardi 22 Juillet 2014 : 11h38
Mis à jour le Mardi 22 Juillet 2014 : 12h32

Une nouvelle étude américaine corrobore l’idée que les huiles de poisson seraient très bénéfiques pour le cerveau, du moins chez certains seniors, mais pas tous.

Les études réalisées sur les bienfaits éventuels des huiles de poissons riches en omégas 3 sont nombreuses et parfois contradictoires. Celle-ci a le mérite de s’appuyer sur des examens d’imagerie.

© Fotolia

Une réduction significative de l’atrophie cérébrale

Des chercheurs américains de l'Hôpital de Rhode Island ont suivi 819 seniors pour les besoins de cette étude. Parmi ces derniers, 229 avaient toute leur tête, 397 présentaient des troubles cognitifs légers et 193 avaient une maladie d’Alzheimer. Tous ont reçu régulièrement des suppléments d’huile de poisson avant de passer différentes évaluations : des tests de mémoire reconnus et des examens d’imagerie cérébrale (IRM) tous les six mois.

Il en ressort que les tests de mémoire et les tests d’imagerie montrent que le cerveau des seniors initialement en bonne santé mentale, s’en sortent mieux, suggérant que ces derniers pourraient tirer bénéfice des omégas 3 protecteurs des huiles de poisson.

A l’inverse, ces huiles de poisson n’auraient aucun impact sur les seniors porteurs de l’allèle E4, connu comme étant le principal facteur de risque génétique de la forme sporadique la plus fréquente de la maladie d'Alzheimer.

PUB

Des résultats qui demandent à être confirmés

Ce n’est pas parce des seniors qui ont pris régulièrement des omégas 3 n’ont pas la maladie d’Alzheimer, que l’on peut en conclure qu’ils n’ont pas la maladie d’Alzheimer grâce aux omégas 3 ! Il faut donc être très prudent avec l’interprétation de ce genre d’étude.

Les auteurs notent toutefois que les propriétés protectrices de ces acides gras sur les artères (propriétés qui elles, sont avérées) sont certes bénéfiques pour le cœur, mais aussi pour le cerveau.

En attendant de savoir qui a intérêt à prendre des suppléments ou pas, les seniors (et les autres) peuvent tous profiter de l’été pour consommer du poisson, de toute façon bénéfique pour leur santé !

Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Mardi 22 Juillet 2014 : 11h38
Mis à jour le Mardi 22 Juillet 2014 : 12h32
Source : Alzheimer's & Dementia 20 June 2014 doi:10.1016/j.jalz.2014.02.005.
PUB
PUB
A lire aussi
Les oméga-3, bons pour le cœur et la têtePublié le 27/09/2010 - 14h42

Les oméga-3, tels qu’on les trouve notamment dans les huiles de poisson, ont fait l’objet de nombreuses recherches, confirmant leurs bienfaits dans les domaines de la cardiologie et de la neurologie. Les bonnes raisons de faire le plein d’oméga-3 ne manquent pas !

Vivre plus longtemps grâce aux oméga-3Publié le 15/04/2013 - 08h00

Avoir beaucoup d’oméga-3 dans le sang est très bénéfique tant pour le cœur que pour le cerveau.Cela permet même de vivre deux années de plus !D’où l’intérêt de manger régulièrement du poisson…

Oméga-3 : des bénéfices prouvés… et d'autres pasPublié le 15/07/2012 - 22h00

Les oméga-3, grand succès médiatique du début des années 2000, sont aujourd'hui un peu moins à la mode, remplacés par la vitamine D au premier rang des chouchous !Mais les oméga-3 restent très intéressants pour les chercheurs, et leurs bienfaits sont de mieux en mieux connus. Mais aussi,...

Comment les oméga-3 agissent-ils sur le cerveau ?Publié le 27/07/2011 - 08h40

Les oméga-3 défraient la chronique depuis de nombreuses années pour leurs effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire mais aussi la santé mentale.Explication sur le principal mécanisme d'action des oméga-3 dans le cerveau.

Plus d'articles