L'hormone de régulation du fer découverte par hasard

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 15 Avril 2002 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 16 Décembre 2015 : 17h03
Voulant étudier un gène impliqué dans le métabolisme du glucose, des chercheurs français ont réussi à identifier une hormone recherchée depuis plus de 40 ans, celle qui régule l'absorption du fer dans l'organisme.
PUB

La découverte de l'hepcidine est le fruit du hasard

Gaël Nicolas et Sophie Vaulont, chercheurs français travaillant à l'hôpital Cochin (Inserm), avaient élaboré une lignée de souris dans laquelle un gène impliqué dans le métabolisme du glucose avait été inactivé. A leur grande surprise, leurs souris avaient développé des symptômes ressemblant étrangement à ceux d'une maladie génétique humaine, l'hémochromatose. Cette maladie provoque en effet, un stockage excessif de fer dans l'organisme qui entraîne des atteintes au niveau du foie, du pancréas et du système cardiovasculaire. Or, le gène inactivé n'avait a priori aucune relation avec la régulation du fer.

PUB

Une hormone impliquée dans l'hémochromatose recherchée pendant quarante ans

Voulant expliquer le phénomène, les chercheurs ont alors poussé plus loin leurs investigations et se sont rendu compte qu'un autre gène avait lui aussi été inactivé. La petite protéine pour laquelle il codait (chaque gène permet de fabriquer une protéine particulière ayant un rôle spécifique dans l'organisme) était sécrétée par le foie et pouvait donc bien être l'hormone de régulation du fer recherchée depuis quarante ans, l'hepcidine. Celle-ci semble freiner l'absorption du fer au niveau intestinal. C'est pourquoi, en son absence, l'organisme stocke trop de fer et développe une hémochromatose. En cas d'excès au contraire, l'organisme n'absorbe plus le fer et souffre d'anémie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 15 Avril 2002 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 16 Décembre 2015 : 17h03
A lire aussi
Hémochromatose : quand l'organisme accumule le ferPublié le 09/06/2008 - 00h00

L'hémochromatose est la maladie génétique la plus fréquente. Caractérisée par une surcharge en fer, elle touche 150.000 Français et tue encore 2.000 personnes par an. Pour que cette maladie ne soit plus mortelle, il faudrait dépister plus largement cette pathologie contre laquelle on dispose...

Performance du sportif : c’est dans les gènes ?Publié le 08/07/2016 - 14h43

"Nul" en sport ? C’est en partie à cause de vos gènes. Car la volonté et l’entraînement ne font pas tout. A la base de la performance des sportifs, il y a un environnement favorable mais aussi une prédisposition génétique. Cela peut même aller bien au-delà, lorsqu’une mutation...

MICI : la flore intestinale joue un rôle primordialPublié le 16/05/2016 - 08h46

Selon des chercheurs français, la génétique n’explique pas à elle seule les dérèglements inflammatoires à l’origine des MICI ou maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn et rectocolite hémorragique). Des facteurs environnementaux comme la composition de la...

Plus d'articles